Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

EUROPE

Venise submergée par les intempéries

Dernière modification : 01/12/2008

La quasi intégralité de la ville de Venise est sous les eaux, suite aux fortes intempéries qui ont frappé le sud de l'Europe ces derniers jours. Le niveau de la mer Adriatique a atteint 1 mètre 56, un record depuis 22 ans dans la lagune.

Reuters - Plus de 99% de la ville-musée de Venise était lundi sous les eaux en raison de fortes pluies et de bourrasques de vent qui ont provoqué une montée des eaux de la mer à un niveau jamais atteint depuis 22 ans.

Les services de "vaporetto" et de bateaux taxis sur les caneaux ont été suspendus, le maire de Cité des doges ayant prié ses administrés de rester chez eux.
 
Seuls les touristes se sont risqués dans les rues en sautillant sur les passerelles surélevées permettant de circuler au-dessus de l'eau.
 
Selon le Centre des marées, qui prédit la montée des eaux, le niveau de la mer Adriatique a atteint 1m56 - du jamais vu depuis 1986. C'est le quatrième plus haut enregistré depuis le siècle dernier. Dans les quartiers de la basse-ville, comme la place Saint-Marc, les touristes en sont réduits à patauger dans l'eau jusqu'aux cuisses.
 
"Ces hautes eaux sont un phénomène tout à fait exceptionnel. Ne vous aventurez-pas dehors, sauf nécessité absolue !", a conseillé le maire de la cité lagunaire, Massimo Cacciari, cité par l'agence de presse Ansa.
 
Le maire a toutefois précisé que la municipalité ne demanderait pas à être déclarée zone sinistrée étant donné qu'il n'y a pas eu jusqu'ici mort d'homme ou écroulement de bâtiments.
 
Venise, une ville bâtie au XVIe siècle sur des terrains marécageux et traversée d'une forêt de canaux, connaît périodiquement des inondations provoquées par des hautes marées.
 
En 1966, la ville avait été submergée par une forte marée, qui avait détruit 5.000 foyers.

Les pouvoirs publics ont lancé un vaste chantier de construction d'un barrage anti-inondations pour empêcher que la montée des eaux ne finisse par engloutir un jour la Sérénissime.
 
Lundi, le ministre italien des Infrastructures a promis de débloquer 800 millions d'euros en 2009 pour ce projet, d'un coût total de 4,13 milliards d'euros.
 

Première publication : 01/12/2008

COMMENTAIRE(S)