Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Venise submergée par les intempéries

©

Dernière modification : 01/12/2008

La quasi intégralité de la ville de Venise est sous les eaux, suite aux fortes intempéries qui ont frappé le sud de l'Europe ces derniers jours. Le niveau de la mer Adriatique a atteint 1 mètre 56, un record depuis 22 ans dans la lagune.

Reuters - Plus de 99% de la ville-musée de Venise était lundi sous les eaux en raison de fortes pluies et de bourrasques de vent qui ont provoqué une montée des eaux de la mer à un niveau jamais atteint depuis 22 ans.

Les services de "vaporetto" et de bateaux taxis sur les caneaux ont été suspendus, le maire de Cité des doges ayant prié ses administrés de rester chez eux.
 
Seuls les touristes se sont risqués dans les rues en sautillant sur les passerelles surélevées permettant de circuler au-dessus de l'eau.
 
Selon le Centre des marées, qui prédit la montée des eaux, le niveau de la mer Adriatique a atteint 1m56 - du jamais vu depuis 1986. C'est le quatrième plus haut enregistré depuis le siècle dernier. Dans les quartiers de la basse-ville, comme la place Saint-Marc, les touristes en sont réduits à patauger dans l'eau jusqu'aux cuisses.
 
"Ces hautes eaux sont un phénomène tout à fait exceptionnel. Ne vous aventurez-pas dehors, sauf nécessité absolue !", a conseillé le maire de la cité lagunaire, Massimo Cacciari, cité par l'agence de presse Ansa.
 
Le maire a toutefois précisé que la municipalité ne demanderait pas à être déclarée zone sinistrée étant donné qu'il n'y a pas eu jusqu'ici mort d'homme ou écroulement de bâtiments.
 
Venise, une ville bâtie au XVIe siècle sur des terrains marécageux et traversée d'une forêt de canaux, connaît périodiquement des inondations provoquées par des hautes marées.
 
En 1966, la ville avait été submergée par une forte marée, qui avait détruit 5.000 foyers.

Les pouvoirs publics ont lancé un vaste chantier de construction d'un barrage anti-inondations pour empêcher que la montée des eaux ne finisse par engloutir un jour la Sérénissime.
 
Lundi, le ministre italien des Infrastructures a promis de débloquer 800 millions d'euros en 2009 pour ce projet, d'un coût total de 4,13 milliards d'euros.
 

Première publication : 01/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)