Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

EUROPE

Poutine menace de réduire le gaz pour l'Europe

Dernière modification : 04/12/2008

La Russie prévient qu'elle n'exclut pas de réduire le gaz qui transite par l'Ukraine à destination de l'Europe, si Kiev ne paie pas ses dettes énergétiques. Lesquelles s'élèvent à près de 2,4 milliards de dollars.

AFP - La Russie peut réduire les livraisons de gaz transitant par l'Ukraine vers l'Europe occidentale en cas de non paiement par Kiev ou de prélèvement illégal de gaz passant par ce pays, a déclaré jeudi le Premier ministre russe Vladimir Poutine.
  
"Nous espérons parvenir à une compréhension mutuelle avec nos partenaires et nous espérons qu'il n'y aura pas de problèmes de transit vers l'Europe occidentale", a déclaré M. Poutine au cours d'une séance télévisée de questions-réponses avec ses concitoyens.
  
"Si nos partenaires ne respectent pas les accords, alors nous serons forcés de réduire les livraisons. Que pouvons-nous faire d'autre ?", a-t-il lancé.
  
La compagnie gazière ukrainienne Naftogaz doit quelque 2,4 milliards de dollars au géant russe Gazprom pour le gaz livré entre septembre et novembre, selon Moscou. Mais le montant total de la dette fait débat, l'Ukraine contestant certaines des pénalités que veut lui imposer Gazprom pour ses retards de paiement.

Première publication : 04/12/2008

COMMENTAIRE(S)