Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il y a trop de murs, les gens ne se parlent plus"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'ouragan Maria frappe les Antilles

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : nouveaux affrontements entre étudiants et policiers à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Assemblée générale de l'ONU : Trump peut-il faire vaciller l'organisation ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Assemblée générale de l'ONU : Trump peut-il faire vaciller l'organisation ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Barbara Pravi, nouvelle égérie poétique de la pop à textes

En savoir plus

FOCUS

Violences contre les Rohingyas : les camps du Bangladesh dépassés par l'afflux de réfugiés

En savoir plus

EUROPE

Poutine menace de réduire le gaz pour l'Europe

Dernière modification : 04/12/2008

La Russie prévient qu'elle n'exclut pas de réduire le gaz qui transite par l'Ukraine à destination de l'Europe, si Kiev ne paie pas ses dettes énergétiques. Lesquelles s'élèvent à près de 2,4 milliards de dollars.

AFP - La Russie peut réduire les livraisons de gaz transitant par l'Ukraine vers l'Europe occidentale en cas de non paiement par Kiev ou de prélèvement illégal de gaz passant par ce pays, a déclaré jeudi le Premier ministre russe Vladimir Poutine.
  
"Nous espérons parvenir à une compréhension mutuelle avec nos partenaires et nous espérons qu'il n'y aura pas de problèmes de transit vers l'Europe occidentale", a déclaré M. Poutine au cours d'une séance télévisée de questions-réponses avec ses concitoyens.
  
"Si nos partenaires ne respectent pas les accords, alors nous serons forcés de réduire les livraisons. Que pouvons-nous faire d'autre ?", a-t-il lancé.
  
La compagnie gazière ukrainienne Naftogaz doit quelque 2,4 milliards de dollars au géant russe Gazprom pour le gaz livré entre septembre et novembre, selon Moscou. Mais le montant total de la dette fait débat, l'Ukraine contestant certaines des pénalités que veut lui imposer Gazprom pour ses retards de paiement.

Première publication : 04/12/2008

COMMENTAIRE(S)