Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

EUROPE

Poutine menace de réduire le gaz pour l'Europe

Dernière modification : 04/12/2008

La Russie prévient qu'elle n'exclut pas de réduire le gaz qui transite par l'Ukraine à destination de l'Europe, si Kiev ne paie pas ses dettes énergétiques. Lesquelles s'élèvent à près de 2,4 milliards de dollars.

AFP - La Russie peut réduire les livraisons de gaz transitant par l'Ukraine vers l'Europe occidentale en cas de non paiement par Kiev ou de prélèvement illégal de gaz passant par ce pays, a déclaré jeudi le Premier ministre russe Vladimir Poutine.
  
"Nous espérons parvenir à une compréhension mutuelle avec nos partenaires et nous espérons qu'il n'y aura pas de problèmes de transit vers l'Europe occidentale", a déclaré M. Poutine au cours d'une séance télévisée de questions-réponses avec ses concitoyens.
  
"Si nos partenaires ne respectent pas les accords, alors nous serons forcés de réduire les livraisons. Que pouvons-nous faire d'autre ?", a-t-il lancé.
  
La compagnie gazière ukrainienne Naftogaz doit quelque 2,4 milliards de dollars au géant russe Gazprom pour le gaz livré entre septembre et novembre, selon Moscou. Mais le montant total de la dette fait débat, l'Ukraine contestant certaines des pénalités que veut lui imposer Gazprom pour ses retards de paiement.

Première publication : 04/12/2008

COMMENTAIRE(S)