Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Amériques

Washington alloue 197 millions de dollars à Mexico

Dernière modification : 04/12/2008

Le plan anti-drogue, appelé "L'initiative de Mérida", prévoit une aide de 1,6 milliard de dollars en trois ans à la région, dont 1,4 milliard au Mexique et le reste à l'Amérique centrale et aux Caraïbes.

AFP - Washington a dégagé un premier montant de 197 millions de dollars pour le Mexique pour la mise en oeuvre du plan anti-drogue régional dit de "l'Initiative de Merida", a annoncé mercredi l'ambassadeur des Etats-Unis à Mexico.
  
"L'Initiative de Merida", plan anti-drogue qualifié de "priorité de sécurité nationale" par Mme Rice, prévoit une aide de 1,6 milliard de dollars en trois ans à la région, dont 1,4 milliard au Mexique et le reste à l'Amérique centrale et aux Caraïbes.
  
Un document signé mercredi à Mexico "libère 197 millions de dollars sur les 400 millions approuvés par le Congrès des Etats-Unis dans son budget additionnel de 2008", a déclaré l'ambassadeur, Tony Garza.
  
En dehors de "l'Initiative de Merida", Washington a déjà engagé plus de 136 millions de dollars au Mexique en coopération militaire et en aide économique, a-t-il ajouté.
  
L'aide "Merida" au Mexique, qui doit se traduire surtout par la fourniture d'avions, hélicoptères et autres moyens de surveillance, est considéré par les Etats-Unis comme "de première importance, une initiative à caractère d'urgence", avait déclaré la secrétaire d'Etat américaine Condoleeza Rice lors d'une visite au mexique en octobre dernier.
  
"Le Mexique est confronté à des difficultés sans précédent en matière de criminalité et de liens entre crime et drogue, qui, compte tenu de la vaste frontière que nous partageons, ont aussi d'importantes conséquences pour les Etats-Unis", avait-elle ajouté.
  
Au Mexique, la guerre sanglante entre cartels de la drogue et contre la police a fait plus de 4.500 morts depuis janvier 2008, dont environ 1.500 dans la seule ville de Ciudad Juarez, juste en face d'El Paso, au Texas, et 685 selon les autorités à Tijuana, devant San Diego en Californie.
  
On est là dans le "couloir" du transit de la drogue vers les Etats-Unis, premier client de la cocaïne mondiale, dont la totalité de la production, 950 tonnes par an, provient exclusivement d'Amérique latine.
  
Le gouvernement mexicain a déployé plus de 36.000 policiers et militaires dans le pays contre les cartels.
  
Plusieurs responsables du trafic ont été appréhendés, tout comme des dirigeants des services de police, dans une opération "mains propres" déclenchée en juillet et qui a notamment abouti à l'arrestation de l'ancien directeur du service fédéral des Enquêtes spécialisées dans le crime organisé (Siedo).
  

Première publication : 04/12/2008

COMMENTAIRE(S)