Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

80 millions d'euros de bijoux volés chez Harry Winston à Paris

©

Vidéo par FRANCE 2

Dernière modification : 06/12/2008

Trois individus armés ont réussi à dérober des bijoux pour un butin exceptionnel de 80 millions d'euros. Ils ont fait irruption dans la célèbre joaillerie Harry Winston, sise avenue Montaigne, et emporté la quasi totalité des bijoux exposés.

AFP - Le montant des bijoux volés jeudi lors du braquage de la joaillerie de luxe Harry Winston, avenue Montaigne à Paris (VIIIe), atteint quelque 80 millions d'euros, soit le plus important butin jamais constaté en France, a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête.

Selon la même source, les malfaiteurs étaient au nombre de quatre, dont deux étaient déguisés en femme, selon les premiers éléments de l'enquête.

Ils ont ensuite exhibé des armes et menacé la quinzaine d'employés et de clients présents.

Ces derniers ont ensuite été répartis "sans ménagement", selon la source, dans un coin de la bijouterie et des employés ont été blessés après avoir été frappés, toujours selon cette source.

Les malfaiteurs - parlant apparemment français, selon certains témoins -, ont rassemblé et mis dans les sacs, en un temps éclair, les bijoux, "connaissant apparemment les lieux", a précisé la source.

Ils ont ensuite pris la fuite, sans tirer un seul coup de feu, par un moyen et dans une direction ignorés.

La brigade de répression du banditisme (BRB) pense avoir affaire "à de grands professionnels" et n'écarte à ce sujet aucune piste : grand banditisme français ou ressortissants des pays de l'Est.

Bijoux et diamants sont difficiles à écouler, sauf dans les pays de l'Est, fait valoir cette source, un "nouvel Eldorado, depuis quelques années, pour les trafiquants".

La BRB procédait depuis jeudi soir à l'audition des témoins, clients, employés et passants présents dans et autour de la bijouterie au moment des faits, a-t-on ajouté de même source.

Première publication : 05/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)