Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'Inde reconnaît des "défaillances" dans son système de sécurité

©

Vidéo par Sébastien DAGUERRESSAR

Dernière modification : 06/12/2008

Une semaine après les attentats de Bombay qui ont fait 172 morts, le ministre de l'Intérieur indien a reconnu des "défaillances" dans les renseignements et la sécurité. Le Premier ministre affirme que l'Inde n'a jamais été "autant en colère".

Retrouvez le carnet de route de Leela Jacinto, envoyée spéciale de France24.com à Bombay, en cliquant ici.


AFP -
Le nouveau ministre de l'Intérieur indien a admis vendredi des "défaillances" dans les renseignements et la sécurité du pays, dix jours après les attaques de Bombay.

"En fin de compte, il y a eu des défaillances. Nous nous penchons là-dessus et je ferai tout mon possible pour en déterminer les causes et tenter d'améliorer l'efficacité de notre système de sûreté", a déclaré à Bombay Palaniappan Chidambaram, nommé il y a quelques jours ministre de l'Intérieur.

Il a cependant refusé de dévoiler le moindre détail sur l'enquête autour des attentats islamistes qui ont fait 163 victimes --civiles et policières, parmi lesquelles 26 étrangers-- et neuf terroristes tués.

"Le travail est en cours. Beaucoup de preuves ont été rassemblées (...). Lorsque l'on disposera du tableau complet, j'espère pouvoir faire une déclaration devant le Parlement", a ajouté l'ex-ministre des Finances.

La chaîne de télévision CNN et d'autres médias américains avaient indiqué que les Etats-Unis avaient prévenu leur allié indien en octobre d'une possible attaque contre des hôtels et des bureaux à Bombay par des assaillants venus de la mer d'Arabie.

Les attentats entre les 26 et 29 novembre ont visé une dizaine de cibles à travers la capitale économique indienne, dont deux hôtels internationaux où de nombreux clients, en particulier des étrangers, ont été pris en otages. Elles ont été menées par une dizaine d'hommes armés, certains arrivés à Bombay par bateau.

L'Inde affirme que ces hommes venaient tous du Pakistan et le directeur du renseignement américain Mike McConnell a accusé, sans le citer explicitement, le Lashkar-e-Taïba, un groupe islamiste interdit, basé au Pakistan et actif dans la région himalayenne du Cachemire, d'être à l'origine des attentats.

Première publication : 05/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)