Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Asie - pacifique

Panique à l'aéroport de New Delhi après une fausse alerte

Vidéo par Sébastien DAGUERRESSAR

Dernière modification : 05/12/2008

Une fausse alerte a entraîné la fermeture de l'aéroport de New Delhi pendant une quarantaine de minutes, et un véritable coup de panique. Moins de dix jours après les attaques de Bombay, les aéroports du pays sont toujours en état d'alerte.

Retrouvez le carnet de route de Leela Jacinto, envoyée spéciale de France24.com à Bombay, en cliquant ici.


AFP -
Une fausse alerte faisant état d'une attaque a fait souffler un vent de panique dans la nuit de jeudi à vendredi à l'aéroport international de New Delhi, moins de dix jours après les attentats meurtriers de Bombay, a annoncé un responsable de la sécurité de l'aéroport.

"Tout est normal", a affirmé Udayan Bannerjee, chef de la CISF, l'unité paramilitaire chargée de la sécurité de l'aéroport, précisant que des membres du personnel de la CISF avaient entendu "deux bruits qui leur semblaient être des coups de feu". Ils avaient aussitôt donné l'alerte, entraînant la fermeture de l'aéroport pendant une quarantaine de minutes.

Une chaîne de télévision indienne, NDTV, avait auaparavant affirmé que trois coups de feu avaient été tirés à l'aéroport depuis une voiture que les forces de sécurité tentaient de retrouver.

Immédiatement mobilisées, les forces de l'ordre ont fouillé l'aéroport de fond en comble sans rien trouver, a déclaré à l'AFP K.R. Singh, l'un des responsables de la CISF.

"Il n'y a pas eu d'incident. Nous avons ratissé chaque centimètre de l'aéroport, mais nous n'avons rien trouvé. Et c'est la même chose pour l'aéroport domestique", réservé aux vols intérieurs, a-t-il expliqué.

"Tous nos hommes continuent encore de chercher", a-t-il toutefois ajouté.

L'Inde a placé jeudi ses principaux aéroports en état d'alerte après avoir reçu des avertissements sur de possibles attentats avec des avions civils détournés, comme ceux du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Selon des sources gouvernementales, le niveau d'alerte a été relevé dans les principaux aéroports du pays, notamment New Delhi, Bangalore, Bombay et Calcutta, et des troupes supplémentaires ont été affectées à leur surveillance.

Le ministre de la Défense a également demandé à la marine et aux garde-côtes de renforcer la sécurité maritime.

Ces alertes interviennent huit jours après les attaques de Bombay, menées par des extrémistes islamistes venus selon les autorités indiennes du Pakistan, qui ont fait 172 morts et des centaines de blessés.
 

Première publication : 05/12/2008

COMMENTAIRE(S)