Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Amériques

Barack Obama annonce des investissements massifs

Dernière modification : 07/12/2008

Barack Obama a annoncé qu'il mettrait en œuvre, dès son investiture, les investissements les plus importants depuis 1950, dans le cadre du plan de relance de l'économie qui a pour objectif la création de 2,5 millions d'emplois.

REUTERS - Le président américain élu Barack Obama a déclaré samedi que son programme de création de 2,5 millions d'emplois incluerait des investissements sans précédent depuis les années 1950 et un effort énorme d'économies d'énergie.
 
Les Etats-Unis s'attacheront également à étendre l'accès à l'internet à haut débit et à moderniser les bâtiments scolaires à travers le pays, a-t-il ajouté.
 
"Nous avons besoin d'agir et d'agir maintenant", a déclaré Obama, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, lors de l'allocution radiodiffusée hebdomadaire du Parti démocrate.
 
Le président élu a fait du redressement économique la priorité de son début de présidence. Les Etats-Unis, où 533.000
emplois ont été supprimés en novembre, du jamais vu depuis 34 ans, sont entrés en récession et selon certaines estimations, le taux de chômage pourrait atteindre 8% l'année prochaine.
 
Obama a demandé à son équipe économique d'élaborer un plan de création d'ici 2011 d'au moins 2,5 millions d'emplois.
 
On s'attend en outre à ce que le Congrès vote en janvier une nouvelle enveloppe de soutien à l'économie, qui serait prête
pour la promulgation lorsqu'Obama s'installera dans le bureau ovale.
 
Vendredi, les dirigeants démocrates du Congrès et le président George Bush sont par ailleurs parvenus à un accord sur
une aide d'urgence de 15 à 17 milliards de dollars pour le secteur automobile.
 


PONTS ET CHAUSSEES
 

"En premier lieu, nous ferons un effort important pour rendre les bâtiments publics plus économes en énergie. Notre
gouvernement paie aujourd'hui la plus grosse facture énergétique au monde", a-t-il dit.
 
Il a notamment évoqué le remplacement des installations de chauffage anciennes et l'utilisation d'ampoules économes en électricité dans les bâtiments fédéraux, estimant que cela permettrait d'économiser plusieurs milliards de dollars.
 
Des millions d'emplois seront générés par "le plus important investissement dans nos infrastructures nationales depuis la création du réseau fédéral d'autoroutes dans les années 1950", a-t-il ajouté sans donner de chiffres.
 
Ce plan prévoirait que les Etats perdent les subventions fédérales s'ils n'entreprennent pas rapidement des travaux de
rénovation des routes et des ponts.
 
"Nous mettrons en place une règle simple: utilisez (l'argent) ou perdez-le", a prévenu Obama.
 
L'élu démocrate a précisé que son plan serait détaillé dans les prochaines semaines, et qu'il comprendrait aussi un
programme de rénovation des établissements scolaires et d'équipement des classes en matériel informatique.
 
"Nous renouvellerons également notre autoroute de l'information", a-t-il dit, jugeant "inacceptable" que les Etats-Unis ne soient pas mieux classés en matière de connexion au haut débit.
 
Obama entend notamment introduire internet dans beaucoup plus de bibliothèques et d'écoles et développer la mise en
réseau des hôpitaux.

Première publication : 06/12/2008

COMMENTAIRE(S)