Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Afrique

L'Éthiopie pourrait maintenir ses troupes "quelques jours de plus"

Dernière modification : 06/12/2008

Alors qu'elle avait annoncé le retrait complet de ses troupes de Somalie, l'Éthiopie a déclaré samedi qu'elle pourrait y rester "quelques jours supplémentaires" afin de ne pas mettre en danger la force de l'UA, également sur place.

AFP - "Les troupes éthiopiennes pourraient rester en Somalie "quelques jours supplémentaires", a affirmé samedi le ministère éthiopien des Affaires étrangères dans un communiqué après avoir annoncé fin novembre qu'elles quitteraient le pays à la fin de l'année.

"Ceci n'implique pas la fixation d'un délai précis pour se retirer mais permet une certaine souplesse, de l'ordre de quelques jours, si c'est nécessaire, mais ce sera à l'Amisom (la mission de l'Union africaine en Somalie) d'évaluer la situation", indique le communiqué.

"L'Ethiopie reconnaît qu'elle a une obligation morale à l'égard de l'Amisom et fera tout le nécessaire pour s'assurer que son retrait ne porte pas atteinte à l'Amisom", précise le communiqué.

L'annonce fin novembre du retrait éthiopien avait semé le trouble parmi les membres de l'Amisom qui doivent assurer la relève des troupes éthiopiennes, mais qui ont assuré avoir besoin de plus de temps pour se préparer.

Le corps expéditionnaire éthiopien en Somalie, estimé à plus de 3.000 hommes, sert de force de protection de l'Amisom déployée à Mogadiscio.

Selon un accord signé fin octobre à Djibouti entre le gouvernement somalien de transition et son opposition, dominée par les islamistes modérés, les troupes éthiopiennes déployées en Somalie devaient se retirer de certaines parties des villes de Beledweyne (centre) et de Mogadiscio avant le 21 novembre et de tout le pays d'ici début 2009.

Il a commencé à être appliqué dès le 17 novembre, mais a été catégoriquement rejeté par les shebab, les combattants islamistes extrémistes qui mènent des attaques meurtrières quasi-quotidiennes.

L'Amisom comprend des contingents burundais et ougandais pour un effectif total de 3.400 hommes, mal équipés et présents seulement dans la capitale Mogadiscio depuis mars 2007.

L'armée éthiopienne était intervenue en Somalie officiellement fin 2006. Le régime d'Addis Abeba avait alors argué que les islamistes, qui contrôlaient une partie de la Somalie, représentaient une menace pour l'Ethiopie.

Première publication : 06/12/2008

COMMENTAIRE(S)