Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Amériques Amériques

Inculpations en vue pour des employés de Blackwater

©

Dernière modification : 06/12/2008

Le département américain de la Justice s'apprête à inculper cinq personnes travaillant pour la société de sécurité privée Blackwater, les accusant d'avoir tué 17 civils irakiens lors d'une fusillade le 16 septembre 2007 à Bagdad.

REUTERS - Des inculpations dans la fusillade du 16 septembre 2007 à Bagdad impliquant la société de sécurité privée Blackwater devraient être annoncées très prochainement, peut-être dès lundi, a-t-on appris vendredi de sources judiciaires.
 

Le département de la Justice n'a pas souhaité faire de commentaire sur ces informations. Selon CNN, cinq employés ont été mis en examen et un sixième a engagé une procédure de négociation avec le parquet.
 

Ces charges seront prononcées après plus d'un an d'enquête du FBI sur ce drame qui avait tendu les relations entre Bagdad et Washington.
 

Le gouvernement irakien accuse les employés de Blackwater d'avoir délibérément tué 17 civils irakiens. Les gardes affirment avoir agi en légitime défense, ripostant à un attentat à la voiture piégée.
 

La chaîne ABC a rapporté que deux employés avaient, selon l'enquête du FBI, tiré la plupart des coups de feu.
 

L'octroi d'une immunité limitée par les enquêteurs du département d'Etat aux employés mis en cause, en échange de leurs déclarations sous serment juste après la fusillade, complique la procédure, note-t-on au ministère de la Justice.
 

En cas d'inculpation, le parquet devra démontrer qu'il ne s'est pas appuyé sur ces déclarations mais sur d'autres
éléments. 

Première publication : 06/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)