Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

EUROPE

"Pas de désaccord" avec Merkel sur la crise, dit Sarkozy

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/12/2008

Réunis à Londres pour un mini-sommet, Nicolas Sarkozy, Gordon Brown et José Manuel Barroso ont affirmé qu'il n'y avait pas de désaccord avec l'Allemagne, "ni sur la gravité de la crise", ni sur "la nécessité d'une relance".

Nicolas Sarkozy, président en exercice de l'Union européenne, Gordon Brown, le Premier ministre britannique, et José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, se sont retrouvés, à Londres, pour un mini-sommet consacré à la crise financière. La chancelière allemande Angela Merkel n'était pas présente.

 

"Il n'y a pas de désaccord" avec Angela Merkel "ni sur la gravité de la crise", ni sur "la nécessité d'une relance", a assuré le chef de l'État français.

 

Le président de la Commission européenne a renchérit : "Il y a 27 pays européens, il ne peut pas y avoir une seule mesure pour tout le monde !"

 

Gordon Brown a présenté fin novembre un plan de relance budgétaire de 20 milliards de livres (24 milliards d'euros), marqué par une baisse de la TVA.  

 

Nicolas Sarkozy a quant à lui annoncé, jeudi, un plan de relance qui prévoit d'injecter 26 milliards d'euros en 2009, financés par le déficit et donnant priorité à l'investissement.

 

De son côté, l'Allemagne, locomotive de l'économie européenne, a engagé un plan de relance de 32 milliards d'euros. La chancelière allemande a assuré devant le Bundestag que son plan de relance était déjà aligné sur la plan de relance européen.

 

Quant à la Commission européenne, elle a pour sa part proposé un plan de relance économique de 200 milliards d'euros.

 

"Je suis convaincu que les efforts de l'Allemagne vont aussi nous soutenir", a affirmé le président de la Commission européenne.

 

Un conseil européen doit se tenir les 11 et 12 décembre à Bruxelles, au cours duquel les chefs d'Etat et de gouvernement euroépens doivent  notamment approuver le plan de relance proposé par la Commission.

Première publication : 08/12/2008

COMMENTAIRE(S)