Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

EUROPE

"Pas de désaccord" avec Merkel sur la crise, dit Sarkozy

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/12/2008

Réunis à Londres pour un mini-sommet, Nicolas Sarkozy, Gordon Brown et José Manuel Barroso ont affirmé qu'il n'y avait pas de désaccord avec l'Allemagne, "ni sur la gravité de la crise", ni sur "la nécessité d'une relance".

Nicolas Sarkozy, président en exercice de l'Union européenne, Gordon Brown, le Premier ministre britannique, et José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, se sont retrouvés, à Londres, pour un mini-sommet consacré à la crise financière. La chancelière allemande Angela Merkel n'était pas présente.

 

"Il n'y a pas de désaccord" avec Angela Merkel "ni sur la gravité de la crise", ni sur "la nécessité d'une relance", a assuré le chef de l'État français.

 

Le président de la Commission européenne a renchérit : "Il y a 27 pays européens, il ne peut pas y avoir une seule mesure pour tout le monde !"

 

Gordon Brown a présenté fin novembre un plan de relance budgétaire de 20 milliards de livres (24 milliards d'euros), marqué par une baisse de la TVA.  

 

Nicolas Sarkozy a quant à lui annoncé, jeudi, un plan de relance qui prévoit d'injecter 26 milliards d'euros en 2009, financés par le déficit et donnant priorité à l'investissement.

 

De son côté, l'Allemagne, locomotive de l'économie européenne, a engagé un plan de relance de 32 milliards d'euros. La chancelière allemande a assuré devant le Bundestag que son plan de relance était déjà aligné sur la plan de relance européen.

 

Quant à la Commission européenne, elle a pour sa part proposé un plan de relance économique de 200 milliards d'euros.

 

"Je suis convaincu que les efforts de l'Allemagne vont aussi nous soutenir", a affirmé le président de la Commission européenne.

 

Un conseil européen doit se tenir les 11 et 12 décembre à Bruxelles, au cours duquel les chefs d'Etat et de gouvernement euroépens doivent  notamment approuver le plan de relance proposé par la Commission.

Première publication : 08/12/2008

COMMENTAIRE(S)