Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

SCIENCES

Les gamers pourront se glisser dans la peau d'Obama

Dernière modification : 13/12/2008

Tous ceux qui ont convoité un jour le poste de président des États-Unis pourront réaliser leur rêve le 20 janvier, date de la sortie de "Mission président USA", un jeu où les utilisateurs sont invités à prendre possession du Bureau Oval.

AFP - Un jeu vidéo, qui doit sortir aux Etats-Unis le jour où Barack Obama prendra ses fonctions à la Maison Blanche, met au défi les utilisateurs d'incarner le président élu et de tenter de gérer le pays mieux que lui.

Interactive Gaming Software a annoncé lundi que "Commander in Chief" paraîtrait le 20 janvier aux Etats-Unis, le jour même de l'investiture de Barack Obama.

Ce jeu de simulation géopolitique, conçu par la société française Eversim, est sorti en France sous le nom de "Mission président USA".

Les présidents virtuels y sont amenés à prendre des décisions concernant le budget, la santé, l'éducation, l'armée, ou la diplomatie et doivent en gérer les conséquences. Ils reçoivent des informations en provenance de 50 organisations internationales dont les Nations unies, le G7, l'Otan ou l'Opep.

"Vous pouvez tester vos propres théories politiques et voir l'effet domino au niveau intérieur et au niveau international", a expliqué l'un des créateurs du jeu, Louis-Marie Rocques.

"N'importe qui pourra mettre en oeuvre sa propre stratégie de retrait pour l'Irak, contrer la récession économique, et tenter d'empêcher des attentats d'Al-Qaïda", a-t-il ajouté lors d'une présentation du jeu en avril.

Les joueurs commenceront par choisir les membres de l'administration et seront confrontés aux mêmes défis que ceux qui attendent le 44e président des Etats-Unis.

Le jeu, qui se déroule sur une carte du monde en trois dimensions sur laquelle figurent 192 pays et 8.000 villes, sera facturé 39,95 dollars.

Il existe d'autres versions dans lesquelles le joueur peut incarner les chefs d'Etat d'autres pays comme la France, l'Allemagne, l'Espagne ou la Russie.

Eversim a été fondée en 2004 par André et Louis-Marie Rocques et Pascal Einsweiler et est basé à Noisiel (Seine-et-Marne), à l'est de Paris.

Première publication : 09/12/2008

COMMENTAIRE(S)