Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Afrique

Les principaux candidats au coude-à-coude

Dernière modification : 09/12/2008

Selon des résultats encore partiels, John Atta-Mills du Congrès démocratique national (NDC) recueillerait 48,79 % des votes, contre 48,35 % pour l'actuel président, Nana Akufo-Addo, candidat du Nouveau parti patriotique.

AFP - Les deux principaux candidats au scrutin présidentiel de dimanche au Ghana étaient toujours au coude-à-coude mardi, avec une très légère avance donnée au candidat de l'opposition, selon des résultats officiels partiels.
  
John Atta-Mills du Congrès démocratique national (NDC) recueillait ainsi 48,79% des votes, selon des chiffres publiés dans la matinée par la commission électorale portant sur 70 des 230 circonscriptions du pays.
  
En face, Nana Akufo-Addo, candidat du Nouveau parti patriotique, au pouvoir, empochait 48,35% des suffrages.
  
Cependant, des résultats partiels non officiels diffusés par des médias indépendants mardi matin donnaient une tendance inverse, avec le candidat du parti au pouvoir en tête.
  
Selon la radio indépendante Joy FM, qui se basait sur des chiffres portant sur 180 circonscriptions, Nana Akufo-Addo recueillait 50,33% des voix contre environ 47% pour John Atta-Mills.
  
Les résultats officiels complets sont attendus d'ici mercredi.
  
Si aucun candidat ne décroche la majorité absolue des suffrages (50% plus une voix), un second tour sera organisé le 28 décembre.

Première publication : 09/12/2008

COMMENTAIRE(S)