Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean-Pascal Tricoire : "la mondialisation doit être plus inclusive"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

Sports

Ramos remplace Schuster au poste d'entraîneur du Real

Dernière modification : 10/12/2008

L'Espagnol Juande Ramos (photo), ex-coach de Séville et de Tottenham, remplacera Bernd Schuster au poste d'entraîneur du Real Madrid. À quatre jour du "clasico" contre le Barça, le technicien allemand paie les mauvais résultats de l'équipe.

AFP - L'entraîneur allemand du Real Madrid, Bernd Schuster, a été limogé mardi et remplacé par l'ex-entraîneur du FC Séville et de Tottenham, Juande Ramos, a annoncé le porte-parole de la direction du club, Miguel Angel Arroyo.

Le directeur sportif du Real, Pedja Mijatovic, a annoncé qu'il s'était réuni auparavant avec Schuster, très critiqué pour les mauvais résultats du club et son attitude négative, pour lui faire part de la nouvelle, qu'il a "acceptée" mais "avec tristesse".

Mijatovic a tenu à souligner que la décision de se séparer de Schuster avait été prise par la direction sportive et que les "coupables" de la mauvaise situation sportive du Real "n'étaient pas à chercher du côté du président Ramon Calderon et de sa direction".

Juande Ramos, licencié de Tottenham (1re div. anglaise) en début de saison, a été recruté pour six mois et présenté dans la foulée comme nouvel entraîneur du club, double champion d'Espagne en titre.

Le Real, diminué par de nombreuses blessures et transformé en passoire en défense traverse une mauvaise phase sportive. Il s'est péniblement qualifié pour les 8e de finale de la Ligue des champions et n'est que 5e de la Liga, à neuf points du leader, le FC Barcelone, après 14 journées.

"En pensant à la victoire"

Schuster, qui avait affirmé dimanche qu'il n'était "pas possible" de gagner samedi le "clasico" face au FC Barcelone au Camp Nou, est le quatrième entraîneur de Liga à être démis de ses fonctions depuis le début de la saison, après Manolo Zambrano (Huelva, remplacé par Lucas Alvarez), José Ziganda (Osasuna Pampelune, remplacé par José Camacho) et Bartolomé Marquez (Espanyol Barcelone, remplacé par Mané).

Son successeur, Ramos, 54 ans, considéré comme le meilleur entraîneur espagnol lorsqu'il était au FC Séville (Coupe de l'UEFA 2006 et 2007 et Coupe d'Espagne en 2007), a pour sa part assuré que le Real devait aborder tous les matches "en pensant à la victoire", même si l'adversaire était le FC Barcelone.

Après avoir remporté la Coupe de la Ligue en Angleterre la saison dernière avec Tottenham, Ramos, qui touchait selon la presse espagnole quelque cinq millions d'euros par an en Angleterre, a connu un début de saison catastrophique qui lui a coûté sa place.

Il a affirmé mardi être content de son parcours d'entraîneur jusqu'ici et qu'il ne pensait pas qu'il y avait marche "plus haute" que le Real Madrid.

Alors que le Real Madrid affronte mercredi le Zénit Saint-Pétersbourg en Ligue des champions, avant le "clasico", Juande Ramos a souligné que sa priorité immédiate était "d'améliorer l'état d'esprit de l'équipe". "Si nous y parvenons, nous aurons déjà franchi un pas" important, a-t-il déclaré.
 

Première publication : 09/12/2008

COMMENTAIRE(S)