Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Amériques

Obama réclame la démission du gouverneur de l'Illinois

Dernière modification : 10/12/2008

Le président élu des États-Unis a estimé que Rob Blagojevich, arrêté mardi pour corruption, devait se retirer. Le gouverneur de l'Illinois est soupçonné d'avoir tenté de "vendre" le siège de sénateur laissé vacant par Barack Obama.

AFP - Le président élu américain Barack Obama souhaite la démission du gouverneur de l'Illinois, Rod Blagojevich, après son arrestation mardi pour corruption, a annoncé mercredi un porte-parole de l'équipe de transition.

Robert Gibbs, le futur porte-parole de la Maison Blanche, a répondu "oui" à des journalistes qui lui demandaient si Barack Obama estimait que M. Blagojevich devait se retirer.

Le président élu est d'accord avec tous ceux qui estiment que "dans les circonstances actuelles, il est difficile pour le gouverneur de faire efficacement son travail et de servir les habitants de l'Illinois," a-t-il ajouté.

Le gouverneur de l'Illinois a été arrêté mardi, soupçonné d'avoir tenté de monnayer le siège vacant au Sénat américain de Barack Obama, un scandale de corruption politique qui éclabousse de nouveau cet Etat du nord des Etats-Unis.

M. Blagojevich, 51 ans, qui risque jusqu'à 30 ans de prison pour des accusations de complot en vue de commettre des fraudes et pour corruption passive mais nie toute action malhonnête, a été libéré mardi soir en échange d'une caution de 4.500 dollars.

"Je n'ai eu aucun contact avec le gouverneur ou son bureau, et je n'ai donc pas été au courant de ce qui se passait", avait déclaré M. Obama mardi devant la presse. Mais tout en se disant "attristé" par cette affaire, il avait refusé de faire d'autres commentaires.

M. Obama soutient l'idée, avancée par plusieurs personnalités de l'Illinois, d'organiser une élection extraordinaire au sein de l'assemblée législative de l'Etat afin de choisir son successeur au Sénat, au lieu de laisser la prérogative de cette nomination à un gouverneur entaché de corruption, a dit M. Gibbs.

"Le président élu pense que l'assemblée générale (de l'Illinois) devrait envisager la question et mettre en place un processus de sélection du nouveau sénateur qui ait la confiance des habitants de l'Illinois", a-t-il déclaré.
 

Première publication : 10/12/2008

COMMENTAIRE(S)