Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Moyen-Orient

La poignée de main de la discorde

Texte par Alaa AL-HATHLOUL

Dernière modification : 10/12/2008

La photo immortalisant la poignée de main pour le moins controversée entre le président israélien Shimon Pérès et le grand mufti Mohammed Al-Tantawi n'en finit plus de susciter des commentaires. Faites-nous parvenir vos réactions.

La photo n’est pas passée inaperçue. Et continue, près d’un mois après les faits, d’échauffer les esprits en Egypte ainsi que dans tous les pays arabes. Sur le cliché qui a désormais fait le tour de la blogosphère : le président israélien Shimon Pérès et le cheikh Mohammed Al-Tantawi, le grand mufti d’Al-Azhar, le plus haut dignitaire religieux en Egypte, se serrant la main. Un moment immortalisé lors de la conférence internationale du dialogue interreligieux qui s’est tenue les 12 et 13 novembre derniers à New York, au siège de l’ONU, à l’initiative du roi saoudien.

 

"Plusieurs personnes sont venues me voir lors de la conférence. Je les ai toutes saluées chaleureusement y compris Shimon Pérès, que je n’avais pas reconnu", a tenu à préciser dans un communiqué le cheikh Mohammed Al-Tantawi soucieux d’apaiser les esprits. Sans succès.

 

La colère des blogueurs

 

"Je ne sais pas comment nous devons prendre les propos du cheikh d’Al-Azhar, écrit Rachid Chahine sur son blog hébergé par le site d’information maktoob.com.  Il se moque de nous et nous prend pour des imbéciles. Pense-t-il vraiment qu’on peut le croire lorsqu’il affirme ne pas connaître Shimon Pérès alors que son visage est connu dans le monde entier ?"

 

De son côté, le blogueur Osama ne semble guère s’offusquer de cette photo. Ce qui gêne davantage le jeune homme c’est la façon dont le cheikh a justifié son geste. "J’ai été vraiment choqué par les propos du cheikh. Et lorsqu’on l’a interrogé sur la ville de Gaza, il a tout simplement répondu : ‘Je ne savais pas que Gaza était bloquée’. Cheikh Al-Azhar : pourquoi mentez-vous ?", s’emporte Osama.

 

Plus virulent, le député égyptien Hamid Hassan a affirmé que "le cheikh d’Al-Azhar a offensé le peuple égyptien, les pays arabes et musulmans, ainsi que tous les martyrs de la bande de Gaza en Palestine". Particulièrement remonté, le parlementaire va même jusqu’à demander "la destitution du cheikh d’Al-Azhar de ses fonctions."
 

Première publication : 10/12/2008

COMMENTAIRE(S)