Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Moyen-Orient

La poignée de main de la discorde

©

Texte par Alaa AL-HATHLOUL

Dernière modification : 10/12/2008

La photo immortalisant la poignée de main pour le moins controversée entre le président israélien Shimon Pérès et le grand mufti Mohammed Al-Tantawi n'en finit plus de susciter des commentaires. Faites-nous parvenir vos réactions.

La photo n’est pas passée inaperçue. Et continue, près d’un mois après les faits, d’échauffer les esprits en Egypte ainsi que dans tous les pays arabes. Sur le cliché qui a désormais fait le tour de la blogosphère : le président israélien Shimon Pérès et le cheikh Mohammed Al-Tantawi, le grand mufti d’Al-Azhar, le plus haut dignitaire religieux en Egypte, se serrant la main. Un moment immortalisé lors de la conférence internationale du dialogue interreligieux qui s’est tenue les 12 et 13 novembre derniers à New York, au siège de l’ONU, à l’initiative du roi saoudien.

 

"Plusieurs personnes sont venues me voir lors de la conférence. Je les ai toutes saluées chaleureusement y compris Shimon Pérès, que je n’avais pas reconnu", a tenu à préciser dans un communiqué le cheikh Mohammed Al-Tantawi soucieux d’apaiser les esprits. Sans succès.

 

La colère des blogueurs

 

"Je ne sais pas comment nous devons prendre les propos du cheikh d’Al-Azhar, écrit Rachid Chahine sur son blog hébergé par le site d’information maktoob.com.  Il se moque de nous et nous prend pour des imbéciles. Pense-t-il vraiment qu’on peut le croire lorsqu’il affirme ne pas connaître Shimon Pérès alors que son visage est connu dans le monde entier ?"

 

De son côté, le blogueur Osama ne semble guère s’offusquer de cette photo. Ce qui gêne davantage le jeune homme c’est la façon dont le cheikh a justifié son geste. "J’ai été vraiment choqué par les propos du cheikh. Et lorsqu’on l’a interrogé sur la ville de Gaza, il a tout simplement répondu : ‘Je ne savais pas que Gaza était bloquée’. Cheikh Al-Azhar : pourquoi mentez-vous ?", s’emporte Osama.

 

Plus virulent, le député égyptien Hamid Hassan a affirmé que "le cheikh d’Al-Azhar a offensé le peuple égyptien, les pays arabes et musulmans, ainsi que tous les martyrs de la bande de Gaza en Palestine". Particulièrement remonté, le parlementaire va même jusqu’à demander "la destitution du cheikh d’Al-Azhar de ses fonctions."
 

Première publication : 10/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)