Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Frileuses, les entreprises amassent un pactole record au lieu d'investir

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

Moyen-Orient

La poignée de main de la discorde

Texte par Alaa AL-HATHLOUL

Dernière modification : 10/12/2008

La photo immortalisant la poignée de main pour le moins controversée entre le président israélien Shimon Pérès et le grand mufti Mohammed Al-Tantawi n'en finit plus de susciter des commentaires. Faites-nous parvenir vos réactions.

La photo n’est pas passée inaperçue. Et continue, près d’un mois après les faits, d’échauffer les esprits en Egypte ainsi que dans tous les pays arabes. Sur le cliché qui a désormais fait le tour de la blogosphère : le président israélien Shimon Pérès et le cheikh Mohammed Al-Tantawi, le grand mufti d’Al-Azhar, le plus haut dignitaire religieux en Egypte, se serrant la main. Un moment immortalisé lors de la conférence internationale du dialogue interreligieux qui s’est tenue les 12 et 13 novembre derniers à New York, au siège de l’ONU, à l’initiative du roi saoudien.

 

"Plusieurs personnes sont venues me voir lors de la conférence. Je les ai toutes saluées chaleureusement y compris Shimon Pérès, que je n’avais pas reconnu", a tenu à préciser dans un communiqué le cheikh Mohammed Al-Tantawi soucieux d’apaiser les esprits. Sans succès.

 

La colère des blogueurs

 

"Je ne sais pas comment nous devons prendre les propos du cheikh d’Al-Azhar, écrit Rachid Chahine sur son blog hébergé par le site d’information maktoob.com.  Il se moque de nous et nous prend pour des imbéciles. Pense-t-il vraiment qu’on peut le croire lorsqu’il affirme ne pas connaître Shimon Pérès alors que son visage est connu dans le monde entier ?"

 

De son côté, le blogueur Osama ne semble guère s’offusquer de cette photo. Ce qui gêne davantage le jeune homme c’est la façon dont le cheikh a justifié son geste. "J’ai été vraiment choqué par les propos du cheikh. Et lorsqu’on l’a interrogé sur la ville de Gaza, il a tout simplement répondu : ‘Je ne savais pas que Gaza était bloquée’. Cheikh Al-Azhar : pourquoi mentez-vous ?", s’emporte Osama.

 

Plus virulent, le député égyptien Hamid Hassan a affirmé que "le cheikh d’Al-Azhar a offensé le peuple égyptien, les pays arabes et musulmans, ainsi que tous les martyrs de la bande de Gaza en Palestine". Particulièrement remonté, le parlementaire va même jusqu’à demander "la destitution du cheikh d’Al-Azhar de ses fonctions."
 

Première publication : 10/12/2008

COMMENTAIRE(S)