Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Amériques

Omar Khadr, l'enfant de Guantanamo, devant ses juges

©

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN

Texte par Emmanuel SAINT-MARTIN

Dernière modification : 13/12/2008

Le plus jeune détenu de Guantanamo, le Canadien Omar Khadr, retourne ce vendredi devant les juges militaires sur la base américaine de Cuba pour une audience préliminaire d’un procès programmé pour le 26 janvier.

Omar Khadr avait 15 ans lorsqu’il a été capturé en Afghanistan, où il combattait parmi les Taliban. Il a aujourd’hui 22 ans et est poursuivi par les autorités américaines notamment pour "meurtre en violation des lois de la guerre" : il est accusé d’avoir lancé une grenade au cours d’une bataille contre les forces américaines, causant la mort d’un sergent américain.

 

Omar Khadr n’est pas seulement le plus jeune prisonnier de Guantanamo, il est aussi le dernier ressortissant d’un Etat occidental encore détenu sur la base américaine de Cuba. Les autres (Français, Britanniques, Allemands, Australiens, etc.) ont été renvoyés dans leurs pays où ils sont pour la plupart libres. Mais l’administration Bush a persisté à poursuivre Omar Khadr, qui n’a pourtant aucun lien avec le 11-Septembre et était, selon les lois internationales, un "enfant-soldat" lorsqu’il a été arrêté.

 

Un procès qui pourrait ne jamais avoir lieu

 

L’audience de vendredi doit permettre de déterminer si Omar Khadr a bien agi "en violation des lois de la guerre" et peut donc être poursuivi. Les avocats du jeune Canadien, qui affirment depuis le début que leur client est victime de sa famille, radicale, qui l’a entraîné dans cette guerre, vont une nouvelle fois tenter d’obtenir le report du procès, alors même que celui-ci a déjà été repoussé à de nombreuses reprises.

 

Mais le procès pourrait bien ne jamais avoir lieu. Il est pour l’heure prévu le 26 janvier, soit six jours après la prise de fonction de Barack Obama. Le nouveau président américain a promis pendant la campagne et répété depuis qu’il voulait fermer la prison de Guantanamo et mettre fin au système des Commissions militaires, ces tribunaux de guerre créés par l’administration Bush pour juger certains détenus de Guantanamo (à ce jour seulement trois ont été jugés, dont deux renvoyés dans leur pays après une condamnation légère). Le procès d’Omar Khadr pourrait alors n’avoir jamais lieu : contrairement aux membres avérés d’Al-Qaïda, les preuves pesant contre Omar Khadr semblent trop faibles pour pouvoir tenir devant une cour civile américaine, ou un tribunal militaire ordinaire. Omar Khadr pourrait alors devenir le premier bénéficiaire de la fermeture de Guantanamo.

 

Première publication : 11/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)