Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Amériques

Detroit s'enfonce peu à peu dans la crise

Vidéo par Natacha BUTLER , Franck BERRUYER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/12/2008

Les géants de l'industrie automobile américaine traversent une crise sans précédent. Ce secteur si mal en point a une capitale : Detroit. C'est là que se sont rendus nos reporters. Dans une ville au bord du gouffre.

Lisez aussi le dossier : "La panne sèche du secteur automobile"


De l’Amérique à l'Asie, en passant par l'Europe, le marché automobile, qui subit le contrecoup de la crise économique, s’effondre. En Europe, les constructeurs sont contraints de réduire leur production. Aux États-Unis, où un emploi américain sur dix est lié à la voiture, les géants du secteur connaissent une crise sans précédent.

Qu'on songe au modèle industriel inventé par Henry Ford et copié dans le monde entier, ou à la démesure des Cadillac et autres limousines aux chromes brillants, véritables fantasmes roulants, pendant un siècle, l’industrie automobile a incarné sans doute plus que tout autre la puissance de l'Amérique.
 
Aujourd’hui, les voitures ne se vendent plus. Le prix de l’essence a bouleversé la donne et la crise du crédit a fini par achever le marché. Il faut dire qu'elles sont technologiquement dépassées par la concurrence japonaise et européenne qui a su anticiper le retournement du marché et la nécessité de construire des véhicules moins voraces en carburant.

Cette industrie a une capitale : Detroit. General Motors, Ford et Chrysler ont tous leur siège et leur usine autour de la ville. Et quand l’industrie automobile est touchée, l’effet domino touche toute la société. C'est là que se sont rendus Franck Berruyer et Natacha Butler, dans cette ville où tout a commencé et où l'histoire pourrait s'achever.


Cliquez sur la vidéo pour voir le reportage.

Première publication : 12/12/2008

COMMENTAIRE(S)