Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Manifestations contre la politique économique de Berlusconi

©

Texte par Alexis MASCIARELLI

Dernière modification : 12/12/2008

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre la politique économique du gouvernement de Silvio Berlusconi face à la crise. Environ 200 000 personnes ont battu le pavé à Bologne.

AFP - Des dizaines de milliers de manifestants ont défilé vendredi sous la pluie dans les villes italiennes dans le cadre d'une grève nationale pour condamner la politique économique du gouvernement de Silvio Berlusconi face à la crise, à l'appel du principal syndicat, la CGIL (gauche).
  
A Bologne (nord), où a eu lieu la plus importante manifestation, quelque 200.000 personnes étaient rassemblées dans le centre-ville, selon les organisateurs.
  
"Malgré la pluie, il y a un climat extraordinaire", a déclaré Guglielmo Epifani, secrétaire général de la CGIL.
  
"Il y a trop de chômage et trop de personnes dans des situations précaires, les revenus des employés sont trop taxés et rien n'est fait pour aider les retraités", a-t-il déploré, se félicitant par ailleurs que la grève soit "bien" suivie, en particulier dans les usines du nord de l'Italie.
  
Environ 50% des ouvriers ont fait grève dans la principale usine de Fiat à Mirafiori, près de Turin (nord-ouest), où les transports en commun étaient très perturbés par la grève et où 30.000 personnes ont manifesté, selon l'Ansa.
  
A Milan (nord), 50.000 personnes ont manifesté, tandis qu'ils étaient 40.000 à Naples (sud) et 10.000 à Gênes (nord), selon l'Ansa, qui n'a pas fait état de perturbations majeures dans les transports.
  
Le syndicat avait suspendu son appel à la grève dans les chemins de fer et les transports locaux à Rome et à Venise (nord-est) afin de ne pas ajouter aux désagréments dus à la vague de mauvais temps qui s'est abattue sur le pays.
  
Dans la capitale, plusieurs dizaines de milliers de personnes, dont des étudiants, des retraités, des ouvriers, ont défilé avec des banderoles où l'on pouvait lire "Payez-la vous-même votre crise", a constaté un photographe de l'AFP.
  
"Les mesures économiques prises par le gouvernement ne changent pas d'une virgule la situation économique (...) Se retrouver face à cette crise en étant aussi impuissant est dangereux", a souligné le responsable de l'Economie pour le Parti démocrate (Pd, centre gauche), Pier Luigi Bersani.
  
Cette manifestation, qui a reçu le soutien de l'opposition, est la première contre le gouvernement Berlusconi depuis que la crise financière a touché le pays.
  
Le gouvernement Berlusconi a adopté fin novembre, sans avoir consulté les syndicats, une série de mesures anti-crise et chiffre son effort global à 80 milliards d'euros sur plusieurs années mais, selon l'opposition, l'utilisation de la majeure partie de ces fonds était déjà prévue de longue date.
  

Première publication : 12/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)