Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

EUROPE

La Suisse entre dans l'espace Schengen

©

Vidéo par Stanislas DE SAINT HIPPOLYTE

Dernière modification : 12/12/2008

Ce jeudi à minuit, conformément aux accords Schengen, l'Union européenne et la Confédération Helvétique ont supprimé les contrôles d'identité systématiques à leurs 1 888 kilomètres de frontières terrestres communes.

AFP - L'Union européenne et la Confédération Helvétique vont supprimer les contrôles d'identité systématiques à leurs frontières terrestres jeudi à minuit avec l'entrée en vigueur des accords Schengen.

Les passagers dans les aéroports devront attendre le 29 mars 2009 pour l'allégement des contrôles entre la Suisse et ses voisins de l'Union européenne.

Les Suisses, qui ne sont pas membres de l'UE et sont intraitables sur leur indépendance vis-à-vis de Bruxelles, ont cependant voté en 2005 par référendum leur entrée dans l'espace Schengen.

Si les contrôles d'identité sont supprimés aux 1.888 kilomètres de frontières de la Suisse, il faut toujours déclarer les marchandises, la Suisse étant très restrictive sur les importations de produits agricoles comme le vin ou la viande, bien moins chers de l'autre côté de la frontière.

Avec l'entrée dans Schengen, la Suisse a relié sa base de données au système électronique de recherche SIS (système d'information Schengen) de l'UE, permettant ainsi aux forces de l'ordre helvétiques de mieux tracer les délinquants et criminels.

De même, la Confédération a rejoint le règlement de Dublin, déterminant l'Etat membre responsable de l'examen d'une demande d'asile présentée sur son territoire, évitant ainsi qu'un requérant d'asile présente des demandes simultanées dans plusieurs pays de l'UE.

Mais l'entrée de la Suisse dans l'espace Schengen pourrait être très vite remise en question par un vote populaire sur l'ouverture de son marché du travail aux Roumains et Bulgares.

Les Suisses, habitués aux référendums, doivent en effet se prononcer le 8 février sur la reconduction des accords de libre circulation, portant sur l'ouverture aux travailleurs de l'UE, à l'occasion de leur extension à la Bulgarie et à la Roumanie.

En cas de "non", cela poserait "un problème majeur et nous devrions interrompre la présence de la Suisse dans Schengen", a averti Bruxelles.
 

Première publication : 12/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)