Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Amériques

L'enfant de Guantanamo sur le banc des accusés le 26 janvier

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN

Texte par Emmanuel SAINT-MARTIN

Dernière modification : 13/12/2008

Le plus jeune détenu de Guantanamo, le Canadien Omar Khadr, a été entendu par un juge militaire lors d'une audience préliminaire. Poursuivi pour avoir tué un soldat américain par grenade, son procès doit avoir lieu le 26 janvier.

Retrouvez le reportage d'Emmanuel Saint-Martin et Nathalie King : "Dans les couloirs de Guantanamo" en cliquant ici.

 

 

Omar Khadr avait 15 ans lorsqu’il a été capturé en Afghanistan, où il combattait parmi les Taliban. Il en a aujourd’hui 22 et est poursuivi par les autorités américaines notamment pour "meurtre en violation des lois de la guerre". Le jeune Canadien est accusé d’avoir lancé une grenade au cours d’une bataille contre les forces américaines, causant la mort d’un sergent américain Christopher Speer.

 

Omar Khadr n’est pas seulement le plus jeune accusé jugé à Guantanamo, il est aussi le dernier ressortissant d’un État occidental encore détenu sur la base américaine de Cuba. Les autres (Français, Britanniques, Allemands, Australiens, etc.) ont été transférés dans leurs pays respectifs, où la plupart d’entre eux sont libres. Mais l’administration Bush a persisté à poursuivre Omar Khadr, qui n’a pourtant aucun lien avec le 11-Septembre et était, selon les conventions internationales, un "enfant soldat" lorsqu’il a été arrêté. Il risque la prison à vie.

 

Il comparaissait vendredi en audience préliminaire devant le tribunal militaire d’exception installé à Guantanamo pour juger les détenus. L’audience a permis à la défense de rappeler son principal argument : Omar Khadr n’a pas jeté la grenade qui a tué le sergent Speer. Le principal avocat de l’accusé, Bill Kuebler, a demandé que les photos prises le jour de l’attaque de la base d’Al-Qaïda, où son client a été capturé, soient montrées à la cour. En vain. Le juge a tout bonnement refusé. "Une fois de plus, le gouvernement a tout fait pour empêcher le public de connaître la vérité", regrette Kuebler, qui se bat depuis de longs mois pour qu’Omar Khadr ne soit pas jugé devant ce tribunal d’exception.

 

Bien qu’il ne soit autorisé à montrer les photos, l’avocat peut en parler : "Ces photos montrent que Khadr était enfoui sous les gravats du bâtiment qui venait d’être bombardé. Elles prouvent qu’il lui était matériellement impossible de lancer une grenade". Ces photos, si le juge les admet finalement lors du procès, contrediront certains témoignages des soldats américains sur lesquels s’appuient les procureurs militaires pour accuser Khadr.

 

Reste à savoir si le procès aura bien lieu. Prévu le 26 janvier, il doit se tenir six jours après la prise de fonction de Barack Obama. Pendant la campagne et après sa victoire, le président élu des États-Unis n’a cessé de répéter qu’il souhaitait fermer la prison de Guantanamo et mettre fin au système des commissions militaires. Kuebler, se dit persuadé qu’Obama mettra fin au procès de son client dès son arrivée au pouvoir. "Il ne voudra pas être le président américain sous lequel un enfant aurait été condamné pour crime de guerre".

Première publication : 13/12/2008

COMMENTAIRE(S)