Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" serait déprogrammé du FESPACO

En savoir plus

FOCUS

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

En savoir plus

FOCUS

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

En savoir plus

FOCUS

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

En savoir plus

FOCUS

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En savoir plus

FOCUS

Les médias pakistanais n’hésitent plus à s’autocensurer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fumio Kishida , ministre des Affaires étrangères du Japon

En savoir plus

POLITIQUE

"Le vrai problème, c’est le fonctionnement de l’État grec"

En savoir plus

EUROPE

Une journée d'hommage suivie de heurts à Athènes

Vidéo par Karina CHABOUR

Dernière modification : 14/12/2008

Après une journée de manifestations pacifiques en hommage à Alexis Grigoropoulos à Salonique et Athènes, des affrontements ont éclaté entre une centaine de personnes et les forces de l'ordre dans la capitale grecque.

AFP - Des jeunes ont lancé samedi en fin de soirée des cocktails Molotov contre un poste de police à proximité du quartier athénien d'Exarchia, où un adolescent avait été tué par un policier le 6 décembre, a constaté un photographe de l'AFP.
   
Des échauffourées entre une centaine de jeunes aux visages masqués par des cagoules et des foulards et les forces de l'ordre ont ensuite éclaté dans le quartier.
   
Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes qu'ils ont poursuivis dans les rues proches du poste de police.
   
Par ailleurs, des inconnus ont jeté samedi soir des cocktails Molotov contre deux agences de la banque nationale de Grèce (BNG) et une agence d'Eurobank dans le quartier de Patission, proche du centre-ville, provoquant des débuts d'incendie, a indiqué une source policière.
   
Un bureau du ministère de l'Environnement et des Travaux publics du même quartier a aussi été la cible d'une attaque, a ajouté la même source.
   
La police a également indiqué que des inconnus avaient mis le feu à des poubelles dans le même quartier.
   
A Salonique, dans le nord du pays, une centaine de jeunes ont brisé les vitres d'un gymnase avant de se réfugier dans les locaux de l'Université, selon un journaliste de l'AFP.
   
La capitale grecque et Salonique ont aussi été le théâtre samedi soir de plusieurs rassemblements pacifiques de personnes protestant contre la mort d'un adolescent tué par un policier à Athènes une semaine plus tôt, le 6 décembre.
   
Ce décès a déclenché une vague de violences urbaines dans tout le pays.
   
Dans la nuit de vendredi à samedi, une série de mini-attentats à l'explosif ont visé dans deux quartiers de la capitale cinq banques et un bureau local du parti conservateur au pouvoir Nouvelle Démocratie (ND). Ces attentats n'ont pas été revendiqués.
 

Première publication : 13/12/2008

COMMENTAIRE(S)