Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

EUROPE

Merkel convoque un mini-sommet pour faire face à la crise

©

Dernière modification : 14/12/2008

Confrontée à une surenchère de propositions destinées à juguler les effets de la crise, la chancelière réunit, ce dimanche, experts et représentants de l'économie du pays. En attendant de présenter son second plan de relance.

AFP - L'Allemagne prépare un deuxième plan de soutien de la conjoncture de 30 milliards d'euros, après que le premier eut été jugé insuffisant, rapporte l'hebdomadaire Wirtschaftswoche à paraître lundi.
  
La chancellerie veut un programme "de mesures diverses" que la chancelière Angela Merkel pourrait présenter en janvier après l'investiture du président américain Barack Obama, d'après le magazine qui cite des sources gouvernementales.
  
Toutefois le dirigeant du groupe parlementaire social-démocrate, Peter Struck, a indiqué qu'une décision concernant un nouveau plan de soutien serait prise "au plus tôt fin février".
  
La coalition droite-gauche d'Angela Merkel examinera "fin février, début mars" la situation sur le marché du travail, la situation des entreprises, en particulier de l'automobile. "C'est seulement à ce moment-là qu'on pourra décider ce qu'on doit faire", a souligné M. Struck au journal Tagesspiegel à paraître dimanche.
  
"Ce calendrier a été convenu avec la chancelière et il est toujours valable", a-t-il ajouté.
  
Le volume de ce deuxième ensemble de mesures doit être d'"au minimum 30 milliards d'euros", soit similaire au premier qui s'élève à 31 milliards d'euros et que vient d'adopter le parlement allemand, d'après la source de Wirtschaftswoche.
  
Le conseiller économique de la chancelière, Jens Weidmann, est actuellement en discussion avec les groupes parlementaires conservateurs (CDU/CSU), le ministre de l'Economie Michael Glos et le parti social-démocrate (SPD), pour mettre au point les détails du programme, selon le journal.
  
La chancelière est critiquée en Europe et même dans son propre pays où elle est pourtant très populaire, pour son plan de soutien de la conjoncture jugé largement insuffisant.
  
Confrontée à une surenchère de propositions pour relancer l'économie, elle tente de reprendre la main et a notamment convoqué ce dimanche un sommet de crise à la chancellerie auquel doivent participer des experts et représentants de l'économie allemande.

Première publication : 14/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)