Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

Brown offre sa médiation dans la crise indo-pakistanaise

Dernière modification : 14/12/2008

En visite en Inde et au Pakistan afin de désamorcer la crise entre les deux pays, le Premier ministre britannique a affirmé que Londres pourrait demander à Islamabad d'interroger toute personne impliquée dans les attaques de Bombay.

AFP -La police britannique pourrait demander au Pakistan d'entendre tout suspect dans les attaques de Bombay (Inde) fin novembre, dans lesquelles un Britannique a été tué, a indiqué dimanche un membre de l'entourage du Premier ministre Gordon Brown en visite au Pakistan.
  
Des enquêteurs britanniques "devraient" demander à entendre "quiconque serait suspect" au Pakistan d'être impliqué dans les attaques de Bombay, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Britanniques au cours du drame, a expliqué aux journalistes un haut responsable du gouvernement britannique qui accompagnait M. Brown à son arrivée à Islamabad, et qui a requis l'anonymat.
  
Un homme d'affaires anglo-chypriote avait été tué dans les attaques qui ont visé notamment les Occidentaux dans des hôtels de luxe de Bombay.
  
M. Brown effectuait dimanche une brève navette entre les capitales des deux voisins et puissances militaires nucléaires rivales pour tenter de désamorcer la crise qui s'intensifie entre elles.
  
New Delhi exige qu'Islamabad lui livre une quarantaine de "terroristes", dont des suspects dans les attaques de Bombay, ce que refuse catégoriquement le Pakistan qui promet de les juger lui-même s'il s'avère qu'ils sont impliqués.
  
Avant de quitter New Delhi une heure plus tôt, M. Brown avait affirmé que le groupe armé islamiste pakistanais Lashkar-e-Taïba (LeT) avait perpétré les attaques qui avaient fait 163 morts, comme l'en accuse le gouvernement indien.
  
Le seul survivant du commando de 10 assaillants, arrêté à Bombay, aurait avoué, selon New Delhi, être pakistanais et membre du LeT.
  
Depuis jeudi, Islamabad a arrêté plusieurs dizaines de personnes soupçonnées d'être membres de ce groupe interdit depuis 2002 ou d'une fondation caritative considérée comme son aile publique.
  
Selon cette même source gouvernementale, la police britannique a également demandé à l'Inde de pouvoir éventuellement interroger le membre survivant du commando, qui s'appelle Mohammed Ajmal Amir Iman selon les enquêteurs indiens.
  
"Nous attendrons d'avoir davantage d'informations sur la manière dont le LeT fonctionne", a poursuivi cette source, ajoutant que Londres avait proposé à l'Inde son aide dans l'enquête, en particulier dans le domaine de la médecine légale.
  
La mission-éclair de M. Brown, de quelques heures en Inde et au Pakistan, intervient alors qu'Islamabad assure que deux avions de chasse indiens ont violé samedi l'espace aérien pakistanais, survolant des zones où le LeT est réputé actif, ce que l'Inde a démenti dans la matinée.
 

Première publication : 14/12/2008

COMMENTAIRE(S)