Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

Début de la décrue du Tibre à Rome

Vidéo par FRANCE 2

Dernière modification : 14/12/2008

En Italie, le Tibre, qui a atteint un niveau record ces dernières heures, a entamé sa décrue. Depuis l'arrivée de fortes pluies mercredi, quatre personnes ont péri et l'irlandais tombé à l'aube dans le fleuve est toujours porté disparu.

AFP - Le Tibre à Rome, dont les eaux ont atteint un niveau record ces dernières heures, a entamé samedi soir sa décrue qui pourrait cependant être ralentie par une nouvelle vague de mauvais temps, alors qu'un jeune Irlandais tombé dans le fleuve à l'aube est toujours porté disparu.

Après le pic constaté vers 1H00 du matin (00H00 GMT), le niveau des eaux du Tibre avait commencé à se stabiliser dans la matinée.

"La situation d'urgence est passée. Le niveau des eaux est en train de descendre progressivement, nous avons déjà perdu trente centimètres par rapport au pic de cette nuit", a indiqué samedi soir à l'agence Ansa le chef de la protection civile, Guido Bertolaso.

"La situation est sous contrôle, le Tibre est en train de redescendre. Une nouvelle perturbation est en train d'arriver, espérons qu'elle sera moins intense", a indiqué le maire de la capitale Gianni Alemanno.

Après une brève accalmie à Rome et une belle matinée ensoleillée, la pluie a fait son retour et les services météorologiques ont annoncé trois nouvelles journées de pluie.

A l'aube, un jeune Irlandais âgé de 27 ans est tombé dans le Tibre et les recherches n'ont pour l'instant donné aucun résultat. Selon le témoignage des amis qui l'accompagnaient, en déplacement à Rome pour un mariage, le jeune homme était probablement saoul et est tombé à l'eau alors qu'il voulait faire une photo.

Quatre personnes ont péri en Italie depuis l'arrivée de fortes pluies et de vents violents mercredi.

Les secours étaient encore à pied d'oeuvre en fin de journée à Rome pour dégager des bateaux qui se sont encastrés sous un des ponts du centre historique, le Ponte Sant'Angelo, grâce à une grue.

D'autres équipes tentaient également de sécuriser l'amarrage de plusieurs autres navettes et bateaux-mouche qui partaient à la dérive, emportés par un fort courant qui charrie boue et détritus, pour le grand bonheur de centaines de Romains et de touristes qui se pressent, munis d'appareils photo, pour immortaliser la scène.

Jeudi, le chef de la Protection civile avait estimé qu'une crue du Tibre semblable à celle de ces derniers jours n'avait pas été constatée "depuis quarante ans".

Il est notamment tombé davantage de pluie dans la nuit de mercredi à jeudi à Rome que la moyenne d'un mois de décembre, selon l'Observatoire de la météo.
 

Première publication : 14/12/2008

COMMENTAIRE(S)