Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Trois soldats canadiens tués dans la province de Kandahar

Dernière modification : 14/12/2008

Trois membres du contingent canadien déployé dans le sud de l'Afghanistan ont péri, samedi, dans l'explosion d'une bombe. Leur mort porte à 103 le bilan des pertes subies par les troupes canadiennes dans le pays depuis 2002.

AFP - Trois soldats canadiens ont été tués samedi en Afghanistan et un autre blessé, ce qui porte à 103 le nombre de militaires canadiens tués dans le cadre de la mission militaire dans ce pays depuis 2002, a annoncé le ministère de la Défense.

Les soldats ont été tués et leur camarade blessé "lorsqu'un engin explosif improvisé a explosé près de leur véhicule blindé au cours d’une patrouille dans le district d’Arghandab", à l'ouest de Kandahar, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Leur mort porte à 103 le nombre de soldats canadiens décédés dans le cadre de la mission de leur pays en Afghanistan depuis 2002.

Le 5 décembre, trois militaires avaient perdu la vie dans la même région également à la suite de l'explosion d'un engin improvisé. Leur mort avait fait atteindre aux pertes militaires canadiennes le seuil symbolique de 100 morts.

Un diplomate et deux travailleuses humanitaires canadiennes ont aussi été tués en Afghanistan depuis le début de l'intervention alliée.

Le Canada a déployé un contingent de plus de 2.750 soldats à Kandahar dans le sud du pays.

La majorité des pertes canadiennes en Afghanistan étant due à des "engins explosifs artisanaux" disposés le long des routes, les autorités canadiennes ont pris des mesures pour essayer de remédier à cette situation, notamment en fournissant des hélicoptères au contingent canadien.

Ottawa a envoyé sur place le mois dernier six hélicoptères de location affectés principalement à des missions de ravitaillement, en attendant le déploiement d'appareils de type Chinook achetés aux Etats-Unis.

Ces appareils destinés à des missions de transport de troupes et de ravitaillement doivent être escortés par huit hélicoptères CH-146 Griffon armés.

Le but de ce déploiement est de réduire "les risques liés aux embuscades, aux mines terrestres et aux engins explosifs artisanaux", a indiqué le ministère de la Défense.

L'envoi d'hélicoptères à Kandahar était l'une des conditions fixées pour la prolongation jusqu'en 2011 de la mission canadienne en Afghanistan, dont L'échéance était prévue en février 2009. L'extension a été approuvée par le parlement au printemps dernier.

Les autorités canadiennes ont réaffirmé à la fin de la semaine la volonté de mettre fin à la mission de leurs troupes en 2011, après des déclarations du secrétaire américain à la Défense Robert Gates laissant entendre qu'il souhaiterait une prolongation de la mission canadienne.

"Les Canadiens ont été des partenaires remarquables pour nous. Et plus longtemps nous pourrons avoir des soldats canadiens comme partenaires, mieux ce sera", avait dit M. Gates lors d'une visite à Kandahar.

Les experts estiment que le gouvernement canadien pourrait se voir demander de maintenir ses troupes par le futur occupant de la Maison Blanche, Barack Obama, qui a fait du dossier afghan une priorité.
 

Première publication : 14/12/2008

COMMENTAIRE(S)