Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Asie - pacifique Asie - pacifique Economie

La Chine lance F3DM, sa première voiture hybride

Dernière modification : 15/12/2008

Le constructeur chinois BYD Auto a annoncé la mise en vente de son modèle F3DM, la première voiture hybride produite en série qui peut être rechargée sur une prise électrique normale. Elle est vendue pour l'équivalent de 16 000 euros.

AFP - La première voiture hybride produite en série en Chine a été mise en vente lundi sur le marché chinois, a annoncé son constructeur qui vise à devenir l'un des leaders pour ces modèles utilisant à la fois électricité et essence.
  
La voiture est produite par BYD Auto, une société chinoise basée à Shenzhen (sud) et spécialisée à l'origine dans les composants électroniques et les batteries, dont le milliardaire américain Warren Buffett a acquis 9,9%.
  
Selon BYD, le véhicule électrique F3DM, qui dispose d'un moteur à essence d'appoint et est vendu 150.000 yuans (plus de 16.000 euros), est le premier au monde à pouvoir être rechargé par le conducteur chez lui à partir de prises électriques normales, mais aussi dans des stations spéciales.
  
Le F3DM peut rouler 100 km avec une batterie chargée et doit être mis en vente dans une douzaine de villes chinoises avec une production annuelle de 200.000 unités. Il pourrait être exporté d'ici 2010, notamment aux Etats-Unis.
  
"Avec le véhicule F3DM électrique-essence, BYD prendra un avantage sur le marché de l'automobile utilisant des énergies renouvelables", a déclaré le président du constructeur, Wang Chuanfu, cité par les médias chinois.
  
Le modèle hybride Prius du constructeur japonais Toyota est déjà en vente en Chine, mais F3DM est le premier modèle produit par une société chinoise.
  
D'autres constructeurs chinois ont déjà travaillé sur des modèles hybrides, mais ne les ont jamais mis sur le marché, a souligné Duan Chengwu, analyste pour Global Insight.
  
Selon ce dernier, BYD (pour "Build your dreams", ou "Construisez vos rêves") est cependant le premier, avant Toyota et General Motors, à proposer une voiture qui puisse être rechargée à la maison.
  
Cependant, pour M. Duan, le modèle F3DM aura du mal à percer sur le marché chinois en raison de son coût.
  
"Au début, je ne pense pas que les consommateurs chinois en achèteront beaucoup, mais BYD souhaite les utiliser pour tâter le terrain", a-t-il jugé.
  
"Cependant, ce genre de voiture a quand même un gros potentiel sur le marché chinois et mondial, car nous en avons besoin pour résoudre les problèmes environnementaux et de la crise du pétrole", a-t-il ajouté.
  
Ces modèles, souligne l'analyste, peuvent également permettre aux constructeurs chinois, en retard sur leurs concurrents étrangers dans le domaine des voitures conventionnelles, de le combler.
  
"Les producteurs chinois ont l'opportunité de sauter par-dessus les technologies traditionnelles et d'obtenir une position de tête sur les voitures utilisant les nouvelles énergies", estime-t-il.

Première publication : 15/12/2008

COMMENTAIRE(S)