Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"La France est au bord d’une situation très dure"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

Démission du ministre de l'Intérieur

Dernière modification : 15/12/2008

Critiqué par la presse, le ministre indien de l'Intérieur a démissionné dimanche, assumant la "responsabilité morale" après les attaques d'islamistes à Bombay.

AFP- Le ministre indien de l'Intérieur, Shivraj Patil, a démissionné dimanche, indiquant qu'il se sentait dans l'obligation d'assumer la "responsabilité morale" après les attaques d'islamistes à Bombay, selon une source gouvernementale.

M. Patil, largement critiqué dans les médias pour n'avoir pas pu assurer la sécurité intérieure, a donné sa démission au Premier ministre Manmohan Singh, "assumant la responsabilité morale" pour les attaques qui ont fait près de 200 morts, a indiqué à l'AFP une source au ministère de l'Intérieur.

La démission du ministre de l'Intérieur intervient au lendemain d'une réunion des instances dirigeantes du Parti du Congrès au pouvoir.

Le ministre a indiqué lors de cette réunion qu'il était prêt à se retirer si cela pouvait contribuer à faire retomber la pression qui pèse sur le gouvernement, a indiqué l'agence indienne Press Trust of India (PTI).

Avant même les attaques de Bombay, qui ont fait près de 200 morts, des appels à la démission de M. Patil avaient été lancés à la suite des attentats de New Delhi en septembre et dans l'Etat de l'Assam, au nord-est du pays, en octobre.
 

Première publication : 15/12/2008

COMMENTAIRE(S)