Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt va-t-en-guerre

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

Islamabad refuse que les Britanniques interrogent des suspects

Dernière modification : 15/12/2008

Islamabad refuse que des suspects dans les attaques de Bombay soient interrogés par des enquêteurs britanniques, demande formulée par Gordon Brown qui avait offert sa médiation pour résoudre la crise entre l'Inde et le Pakistan.

AFP - Le Pakistan a rejeté une demande du Premier ministre britannique Gordon Brown que des enquêteurs britanniques puissent interroger des suspects pakistanais arrêtés à la suite des attentats de Bombay, a déclaré lundi le Premier ministre pakistanais Yousuf Raza Gilani.

M. Brown s'est rendu dimanche à New Delhi puis à Islamabad pour désamorcer les tensions apparues entre le Pakistan et l'Inde après les attentats commis fin novembre à Bombay, qui ont fait 172 morts, dont neuf des dix assaillants, et que New Delhi attribue à un groupe armé islamiste pakistanais, le Lashkar-e-Taiba (LeT).

"Le Premier ministre Yousuf Raza Gilani a déclaré que pendant sa rencontre dimanche avec le Premier ministre britannique, il avait rejeté sa demande que la Grande-Bretagne interroge les Pakistanais arrêtés après les attentats de Bombay", indique un communiqué du bureau de M. Gilani.

M. Gilani a fait cette déclaration devant le Parlement fédéral pakistanais au commencement d'un débat sur la situation créée par les attentats de Bombay, précise le communiqué.

"Il a dit qu'il avait déclaré à Gordon Brown que s'il y avait des preuves (contre elles), ces personnes seraient poursuivies dans le cadre de la loi du Pakistan", ajoute le communiqué du bureau du Premier ministre.

Un Britannique a été tué dans les attentats de Bombay, qui ont notamment visé des hôtels de luxe fréquentés par les Occidentaux dans la capitale économique et financière de l'Inde.

Pendant la brève visite de M. Brown à Islamabad, un membre de son entourage avait déclaré que la police britannique pourrait demander au Pakistan d'entendre toute personne soupçonnée en relation avec les attentats de Bombay.

Selon New Delhi, le seul survivant du commando de dix assaillants, arrêté à Bombay et détenu par les autorités indiennes, a déclaré être pakistanais et membre du LeT.

New Delhi exige qu'Islamabad lui livre une quarantaine de "terroristes", dont des suspects dans les attentats de Bombay, ce que refuse catégoriquement le Pakistan, qui promet de les juger lui-même s'il s'avère qu'ils sont impliqués.

Depuis jeudi, Islamabad a arrêté plusieurs dizaines de personnes soupçonnées d'être membres du Lashkar-e-Taiba, interdit depuis 2002, ou d'une fondation caritative considérée comme son aile publique.

Première publication : 15/12/2008

COMMENTAIRE(S)