Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

Culture

Une cinquième étoile pour les hôtels de luxe

Dernière modification : 17/12/2008

Dès le 1er janvier, les hôtels de luxe en France pourront se porter candidat à l'attribution d'une cinquième étoile. Ce nouveau classement hôtelier doit leur permettre de rivaliser avec des standards internationaux.

AFP - Les hôtels de luxe en France pourront se porter dès le 1er janvier candidats à l'attribution du nouvel label "5 étoiles", élément phare du nouveau classement hôtelier, a annoncé mercredi le secrétaire d'Etat au Tourisme, Hervé Novelli.

 

Après concertation avec les principaux syndicats du secteur, M. Novelli a signé l'arrêté approuvant la nouvelle grille de critères qui se substituera à terme à l'ancienne classification surannée qui date de 1986. L'arrêté sera publié "dans les prochains jours" au Journal officiel.

 

"Cela fait 22 ans que la grille n'avait pas été changée! Le classement hôtelier de la première destination mondiale ne pouvait souffrir plus longtemps du manque de comparaison avec ses principaux concurrents", a déclaré M. Novelli lors d'une conférence de presse à l'hôtel Bristol à Paris.

 

M. Novelli mettra ainsi fin à cette "exception française" qui limite le plus haut du classement hôtelier à "4 étoiles luxe". La future grille s'échelonnera de "1 étoile" à "5 étoiles", supprimant ainsi la notion existante de "0 étoile".

 

Le gouvernement envisage d'aller plus loin en créant un label "5 étoiles premium" pour les palaces: M. Novelli a annoncé avoir "décidé de lancer un chantier spécifique" visant à "définir cette catégorie inclassable" régie par des "critères subjectifs".

Le nouveau classement "sera volontaire et révisé tous les cinq ans". Les contrôles, qui seront facturés aux hôteliers, seront confiés à des réseaux d'audit privés mais "l'Etat demeure le garant du classement".

 

La réforme du classement hôtelier fait partie des mesures du projet de loi tourisme qui sera en principe présenté au Conseil des ministres le 28 janvier et voté par le Parlement "dans les six mois". Si le label "5 étoiles" peut être demandé dès janvier, le reste de la réforme attendra le vote de la loi.

 

Afin d'accompagner les efforts de rénovation des hôteliers, la Caisse des dépôts met en place un fonds de garantie de 24 millions d'euros sur trois ans permettant à Oséo, la banque publique d'aide aux PME, de financer des prêts de 120 millions d'euros à des taux d'intérêt réduits.

 

"Par effet de levier", ce dispositif devrait inciter les banques à accorder des prêts d'un montant total de 1,5 milliard d'euros sur trois ans au secteur hôtelier, estime le gouvernement.

 

La nouvelle grille comporte plus de critères obligatoires qu'auparavant afin de pouvoir intégrer des notions liées au service et à la propreté, absentes du classement antérieur, a expliqué M. Novelli. Il y aura ainsi 124 critères pour un "5 étoiles", contre 33 pour l'ancien "4 étoiles luxe".

M. Novelli a fixé à trois ans à compter de la publication de la loi tourisme le délai octroyé aux hôtels pour se classer. L'ancien et le nouveau classement cohabiteront mais, à l'issue de ce délai, "les panonceaux affichés à l'entrée des hôtels seront remplacés".

 

Première publication : 17/12/2008

COMMENTAIRE(S)