Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Culture

Une cinquième étoile pour les hôtels de luxe

©

Dernière modification : 17/12/2008

Dès le 1er janvier, les hôtels de luxe en France pourront se porter candidat à l'attribution d'une cinquième étoile. Ce nouveau classement hôtelier doit leur permettre de rivaliser avec des standards internationaux.

AFP - Les hôtels de luxe en France pourront se porter dès le 1er janvier candidats à l'attribution du nouvel label "5 étoiles", élément phare du nouveau classement hôtelier, a annoncé mercredi le secrétaire d'Etat au Tourisme, Hervé Novelli.

 

Après concertation avec les principaux syndicats du secteur, M. Novelli a signé l'arrêté approuvant la nouvelle grille de critères qui se substituera à terme à l'ancienne classification surannée qui date de 1986. L'arrêté sera publié "dans les prochains jours" au Journal officiel.

 

"Cela fait 22 ans que la grille n'avait pas été changée! Le classement hôtelier de la première destination mondiale ne pouvait souffrir plus longtemps du manque de comparaison avec ses principaux concurrents", a déclaré M. Novelli lors d'une conférence de presse à l'hôtel Bristol à Paris.

 

M. Novelli mettra ainsi fin à cette "exception française" qui limite le plus haut du classement hôtelier à "4 étoiles luxe". La future grille s'échelonnera de "1 étoile" à "5 étoiles", supprimant ainsi la notion existante de "0 étoile".

 

Le gouvernement envisage d'aller plus loin en créant un label "5 étoiles premium" pour les palaces: M. Novelli a annoncé avoir "décidé de lancer un chantier spécifique" visant à "définir cette catégorie inclassable" régie par des "critères subjectifs".

Le nouveau classement "sera volontaire et révisé tous les cinq ans". Les contrôles, qui seront facturés aux hôteliers, seront confiés à des réseaux d'audit privés mais "l'Etat demeure le garant du classement".

 

La réforme du classement hôtelier fait partie des mesures du projet de loi tourisme qui sera en principe présenté au Conseil des ministres le 28 janvier et voté par le Parlement "dans les six mois". Si le label "5 étoiles" peut être demandé dès janvier, le reste de la réforme attendra le vote de la loi.

 

Afin d'accompagner les efforts de rénovation des hôteliers, la Caisse des dépôts met en place un fonds de garantie de 24 millions d'euros sur trois ans permettant à Oséo, la banque publique d'aide aux PME, de financer des prêts de 120 millions d'euros à des taux d'intérêt réduits.

 

"Par effet de levier", ce dispositif devrait inciter les banques à accorder des prêts d'un montant total de 1,5 milliard d'euros sur trois ans au secteur hôtelier, estime le gouvernement.

 

La nouvelle grille comporte plus de critères obligatoires qu'auparavant afin de pouvoir intégrer des notions liées au service et à la propreté, absentes du classement antérieur, a expliqué M. Novelli. Il y aura ainsi 124 critères pour un "5 étoiles", contre 33 pour l'ancien "4 étoiles luxe".

M. Novelli a fixé à trois ans à compter de la publication de la loi tourisme le délai octroyé aux hôtels pour se classer. L'ancien et le nouveau classement cohabiteront mais, à l'issue de ce délai, "les panonceaux affichés à l'entrée des hôtels seront remplacés".

 

Première publication : 17/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)