Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Homeland, Irak année zéro" : retour à Bagdad

En savoir plus

FOCUS

Irlande : la renaissance du "Tigre celtique"

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Remaniement : à la recherche de l’équilibre politique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Ahani : "Nous sommes optimistes pour une ouverture, tout en respectant nos principes islamiques"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

La culture à l’épreuve de l’hyper-modernité

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Présidentielle américaine : la percée des outsiders

En savoir plus

LE DÉBAT

Révision constitutionnelle en France : pari gagné pour le gouvernement ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Révision constitutionnelle en France : pari gagné pour le gouvernement ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

UberPOP devant la justice en France

En savoir plus

Amériques

Barack Obama a bouclé la composition de son équipe

Dernière modification : 20/12/2008

Le président élu a bouclé la formation de son cabinet. Hilda Solis a été nommée au poste de secrétaire au Travail et l'ancien maire de Dallas, Ron Kirk, a été désigné au poste de représentant au commerce.

AFP - Le président élu Barack Obama a bouclé vendredi la composition de son futur gouvernement en distribuant les derniers portefeuilles, Transports et Travail, ainsi que le poste de négociateur en chef du Commerce américain.

Au total, M. Obama a désigné 15 futurs ministres et six membres de l'administration qui auront rang de ministres. Le 44e président américain et son administration prendront leurs fonctions le 20 janvier prochain.

Ron Kirk, 54 ans, l'ancien maire démocrate de Dallas (Texas, sud), a obtenu vendredi le poste de représentant pour le Commerce. M. Kirk, qui a été le premier maire noir de Dallas (1995-2001), est considéré comme un partisan du libre échange au sein d'un parti démocrate traversé par un important courant protectionniste.

En le présentant à la presse à Chicago (nord), Barack Obama assuré que Ron Kirk "sait qu'il n'y a aucune contradiction entre défendre le libre échange et les travailleurs américains".

Durant sa campagne électorale, M. Obama a dénoncé à plusieurs reprises la politique commerciale de l'administration sortante, l'accusant de faire des cadeaux fiscaux à nombre de grandes entreprises qui ont délocalisé massivement des emplois industriels vers la Chine ou d'autres pays où les salaires sont faibles.

La future secrétaire au Travail, la représentante de Californie (ouest) Hilda Solis, 51 ans, représente plutôt quant à elle l'aile gauche du parti démocrate.

Mme Solis, une infatigable avocate des droits sociaux à l'impressionnant curriculum est la troisième Hispanique choisie dans le gouvernement de M. Obama après Bill Richardson au Commerce, et Ken Salazar aux Affaires intérieures. S'exprimant brièvement en espagnol vendredi aux côtés de M. Obama, elle s'est déclarée "honorée" par sa nomination au poste de secrétaire au Travail.

M. Obama a dit pour sa part qu'il était "certain qu'Hilda montrerait la même capacité à diriger qu'en Californie et dans la Commission de l'éducation et du travail (au Congrès) en protégeant les droits des travailleurs".

Plus à droite sur l'échiquier politique américain, mais d'une sensibilité lui permettant de s'affranchir des clivages partisans, le représentant républicain de l'Illinois (nord) Ray LaHood a été nommé comme secrétaire aux Transports.

M. LaHood, membre de la Chambre des représentants depuis 1995, représentait l'Illinois, l'Etat de Barack Obama.

Aux Transports, il sera chargé de l'important dossier des infrastructures notamment routières, dans le cadre du plan de relance de l'économie que M. Obama s'est engagé à mettre en oeuvre dès son investiture le 20 janvier, et qui devrait selon lui permettre de créer 2,5 millions d'emplois.

M. Obama a promis vendredi que ce plan de relance serait "audacieux", mais a refusé de le chiffrer, la presse évoquant jusqu'à 1.000 milliards de dollars

Concernant la nomination de M. LaHood, M. Obama a soulmigné que "peu de gens comprennent le défi des infrastructures auquel nous faisons face mieux que le fonctionnaire hors du commun à qui je demande de diriger le département des Transports".

M. Obama a également désigné vendredi Karen Mills, administratrice de l'agence chargée du développement des petites entreprises.

Dans le nouveau cabinet figurent aussi l'ex-rivale du président élu lors des primaires démocrates, Hillary Clinton, au poste prestigieux de secrétaire d'Etat, le spécialiste respecté des mécanismes économiques Timothy Geithner au Trésor et Robert Gates qui conserve son poste de secrétaire à la Défense.

Les autres choix du futur président témoignent de sa volonté de faire progresser des dossiers tels que le réchauffement climatique ou la réforme des systèmes éducatif et de santé.
 

Première publication : 19/12/2008

COMMENTAIRE(S)