Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

Panasonic à l'assaut de son concurrent Sanyo

©

Dernière modification : 19/12/2008

Panasonic a l'intention de lancer "dès que possible" une offre publique de rachat sur Sanyo. Une opération de 800 millions de yens (7 milliards d'euros) qui donnerait naissance au plus grand groupe d'électronique japonais.

AFP - Le géant de l'électronique japonais Panasonic a annoncé vendredi qu'il allait lancer une offre publique d'achat (OPA) sur son compatriote Sanyo, dès que possible, après avoir reçu une réponse favorable des principaux actionnaires.
  
Cette offre portera sur l'ensemble des titres de Sanyo.
  
Panasonic va proposer 131 yens par action, selon un communiqué du groupe. Il s'apprête donc à débourser plus de 800 milliards de yens (environ 7 milliards d'euros) pour devenir le plus important groupe d'électronique diversifié japonais, devant Sony et Hitachi. Panasonic espère aussi "acquérir la majorité des droits de vote au sein de Sanyo", selon le communiqué.
  
Panasonic, groupe siégeant à Osaka (ouest), lancera l'OPA "dès que possible, quand toutes les conditions matérielles et procédurales auront été remplies", a ajouté le groupe.
  
En adoptant son cadet Sanyo, Panasonic veut enrichir son catalogue de produits complémentaires des siens et élargir ses activités à des domaines très porteurs, en premier lieu, les cellules photovoltaïques, une des spécialités de Sanyo au côté des non moins prometteuses batteries rechargeables de divers types. Sanyo est notamment le numéro un mondial des modèles lithium-ion.
  
Panasonic (ex-Matsushita) avait fait part le 7 novembre dernier d'un accord avec Sanyo pour transformer ce dernier en filiale, mais il devait ensuite négocier avec les trois plus gros actionnaires de Sanyo, les groupes financiers américain Goldman Sachs et japonais Daiwa Securities et Sumitomo Mitsui, afin de s'assurer des chances de réussite d'une éventuelle OPA.
  
Ce trio de détenteurs d'un gros paquet d'actions préférentielles Sanyo "envisagent de répondre positivement à cette proposition de rachat", a précisé vendredi Panasonic, dans son communiqué.
  
Goldman Sachs et Daiwa Securities détiennent chacun l'équivalent de 28,93% du capital de Sanyo et Sumitomo Mitsui l'équivalent de 12,82%. L'essentiel de de ces participations est constitué d'actions préférentielles, dont chacune se transformera en dix actions ordinaires fin mars 2009. Les 29,32% restants sont aux mains de 250.000 petits porteurs.
  

Première publication : 19/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)