Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

Amériques

Le Pentagone prépare la fermeture de Guantanamo

Vidéo par Julien FANCIULLI

Dernière modification : 19/12/2008

Robert Gates a chargé son administration de préparer un plan de fermeture de la prison américaine de Guantanamo. Le secrétaire d'État à la Défense a prié ses équipes de trouver rapidement une solution au problème.

REUTERS - Le Pentagone travaille actuellement sur un plan prévoyant la fermeture de la prison américaine de Guantanamo, installée dans le sud-est de Cuba, a annoncé un responsable du département de la Défense, jeudi.
 
Le secrétaire à la Défense Robert Gates a demandé à son administration de se pencher sur cet épineux problème et de trouver une solution rapidement.
 
Le président élu Barack a promis de fermer la prison, dans laquelle se trouvent encore 250 détenus, après son entrée en fonction le 20 janvier.
 
Le centre pénitentiaire où est enfermé le cerveau présumé des attentats du 11 septembre, Khalid Cheikh Mohammed, est fréquemment désigné comme le symbole de mauvaises conditions de détention. Des rumeurs font également état d'actes de torture.
 
"Gates a demandé à son équipe de lui présenter une proposition pour fermer la prison -- cela signifie qu'il va falloir transférer les détenus et, en même temps, s'assurer de la protection du peuple américain contre des individus dangereux", a expliqué le chef du presse du Pentagone.
 
"Il peut s'agir d'une des premières mesures que prendra le président élu, le secrétaire veut être prêt à l'aider dès que possible", a-t-il ajouté.
 
La fermeture de la prison devra faire l'objet d'une loi du Congrès.

Première publication : 19/12/2008

COMMENTAIRE(S)