Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

Amériques

Un navire de guerre russe fait escale à La Havane

Vidéo par Nadia CHARBIT

Dernière modification : 20/12/2008

Pour la première fois depuis la chute de l'URSS, un navire de guerre russe, accompagné d'un destroyer, stationne dans le port de La Havane. Cette escale intervient 20 jours après la visite de Dmitri Medvedev sur l'île communiste.

AFP - Un navire de guerre russe, un destroyer, est arrivé vendredi matin au port de La Havane pour une escale de plusieurs jours, une première depuis la chute de l'URSS en 1991 qui était le principal allié de l'île communiste, a constaté un journaliste de l'AFP.
  
Le bâtiment de lutte anti-sous-marine Admiral Tchabanenko, qui doit être accompagné de deux navires de ravitaillement, l'Ivan Boubnov et le SB-406, est entré vers 09h40 (13h40 GMT) au port de la capitale cubaine où il mouillera jusqu'à mardi après une série d'escales dans des pays comme le Venezuela et le Nicaragua, en mauvais termes comme Cuba avec les Etats-Unis.
  
Des coups de canon ont été tirés pour souhaiter la bienvenue au destroyer.
  
L'ambassade russe à La Havane a souligné que cette visite, qui marque le retour de la Russie dans cette région traditionnellement considérée comme le pré carré des Américains, ne visait "aucun pays tiers".
  
Le commandement russe doit rencontrer le chef de la Marine de guerre révolutionnaire cubaine Pedro Perez Betancourt, se rendre à l'Académie navale et au siège de l'assemblée provinciale, a écrit le journal officiel cubain Granma.
  
Ajoutant à la symbolique de cette visite destinée, selon la Marine russe, à "renforcer la coopération entre les flottes des deux pays", la population cubaine sera invitée à monter à bord des navires, a fait savoir la presse officielle cubaine.
  
Les marins russes déposeront également des gerbes au monument de José Marti (1853-1895), héros de la lutte d'indépendance cubaine, ainsi qu'au mémorial des soldats soviétiques qui ont servi à Cuba pendant la guerre froide.
  
Les trois navires russes ont déjà participé à des manoeuvres communes avec la marine vénézuélienne en mer des Caraïbes avant de se rendre à Panama et au Nicaragua.
  
Cette escale sur l'île communiste intervient 20 jours après une visite de Dmitri Medvedev, la première d'un président russe en huit ans. Il avait alors mis l'accent sur la relance du partenariat économique et militaire avec son ancien allié de la guerre froide.
  
Après des années d'étroite coopération, notamment militaire, les relations entre les deux pays s'étaient détériorées à la chute de l'URSS en 1991, qui avait entraîné une grave crise économique à Cuba.
  
Fidel Castro avait dénoncé en 2000 la décision unilatérale de Vladimir Poutine, alors président, de fermer une base d'écoutes dans la banlieue de La Havane, qui était considérée comme le dernier vestige de la guerre froide.

Première publication : 19/12/2008

COMMENTAIRE(S)