Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Economie

Perte historique pour Toyota, selon des médias

©

Dernière modification : 19/12/2008

Selon plusieurs médias japonais, Toyota devrait annoncer une perte d'exploitation pour la première fois de son histoire, en raison d'une chute des ventes et de la flambée du yen. L'annonce officielle devrait intervenir lundi.

REUTERS - Toyota Motor enregistrera sans doute sa première perte d'exploitation au niveau de la société mère depuis sa création voici plus de 70 ans, en raison d'une forte baisse des ventes et d'une flambée du yen, rapportent plusieurs médias japonais vendredi.

Toyota doit en principe annoncer lundi en conférence de presse une révision de ses prévisions, pour le groupe et la société mère, rapportent le quotidien Chunichi Shimbun et l'agence de presse Kyodo.

La dernière perte d'exploitation de Toyota remonte à son tout premier exercice (1937/1938).

Une porte-parole de Toyota s'est refusé à tout commentaire sur les informations de la presse.

Toyota a dégagé un bénéfice d'exploitation société mère de 140 milliards de yens (1,1 milliard d'euros) au premier semestre, en tenant compte d'une perte de change de 300 milliards de yens, rendant quasi certaine une perte annuelle à taux de change courant.

L'action Toyota a clôturé en baisse de 2,03% à 2.900 yens vendredi, l'indice Nikkei <.N225> terminant en recul de 0,91%.

Le quotidien financier Nikkei prédit que Toyota publiera également une perte d'exploitation consolidée sur l'exercice annuel, tandis que le Mainichi Shimbun écrit que Toyota ne publiera pas d'avertissement sur son bénéfice ce mois-ci.

Toyota a également dégagé un bénéfice d'exploitation au niveau du groupe de 582 milliards de yens au premier semestre. Il a le mois dernier sabré sa projection de résultat annuel, lui retranchant 1.000 milliards de yens pour la ramener à 600 milliards.

"On s'attend à ce que Toyota publie une perte consolidée au second semestre mais ce serait surprenant qu'elle soit à ce point importante qu'elle annihile le bénéfice du premier semestre", observe Koji Endo, analyste du Crédit Suisse.

En dehors d'une conjoncture économique déprimée et des restrictions au crédit qui touchent n'importe quel constructeur automobile, les groupes nippons sont en outre exposés à l'extrême vigueur du yen face au dollar.

Endo estime que la pression exercée sur les constructeurs automobiles pour réduire les coûts en est d'autant plus grande, y compris avec leurs fournisseurs.

"Les négociations avec Nippon steel <5401.T> et d'autres débuteront au début de l'an prochain et il dépendra des réductions de prix que Toyota pourra obtenir des fournisseurs de matières premières qu'il soit déficitaire ou pas durant l'exercice à venir", explique-t-il.

Au vu d'un horizon complètement bouché et d'une conjoncture particulièrement instable, une source proche de Toyota a dit que le constructeur pourrait s'abstenir d'annoncer des prévisions de vente et de production pour l'exercice calendaire 2009.

"On ne sait même pas quelle sera la demande à très court terme. Dans ces conditions, quel intérêt de faire des projections pour 2009", a-t-elle dit.

On pensait que Toyota réviserait à la baisse ses prévisions de vente mondiales pour 2009, les anticipations données par les médias variant de 8,0 à 8,7 millions d'unités contre un record de 9,37 millions en 2007. La dernière projection de Toyota donnait 9,7 millions de véhicules.

Première publication : 19/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)