Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Economie

Washington se plaint à l'OMC du protectionnisme chinois

Dernière modification : 19/12/2008

Les États-Unis ont déposé une plainte à l'OMC, arguant que la Chine a maintenu des mesures protectionnistes pour favoriser ses exportations allant "du textile aux réfrigérateurs en passant par la bière et les cacahuètes".

AFP - Les Etats-Unis ont déposé une plainte à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre la Chine, l'accusant de mesures protectionnistes destinées à favoriser les exportations de ses grandes marques, a annoncé vendredi la représentation américaine au Commerce.
  
"Nous avons été contrariés de voir que la Chine semblait toujours avoir recours à des mesures illégales dans le cadre de l'OMC pour promouvoir ses exportations, allant des textiles aux réfrigérateurs en passant la bière et les cacahouètes", a indiqué la représentante américaine au Commerce Susan Schwab  dans un communiqué reçu à Genève.
  
"Nous allons à l'OMC aujourd'hui car nous sommes déterminés à utiliser toutes les ressources disponibles pour lutter contre les politiques industrielles dont l'objectif est de promouvoir injustement les produits de marques chinoises aux dépens des travailleurs américains", a-t-elle ajouté.
  
Cette plainte des Etats-Unis ouvre la voie à des discussions bilatérales avec la Chine, membre de l'OMC depuis 2001 et objet de plus en plus de plaintes.
  
Si les deux parties ne parviennent pas à trouver un accord dans les 60 jours, l'Organe des différends de l'OMC sera appelé à trancher.
  
Selon Washington, Pékin aide ses produits par le biais de subventions à l'exportation destinées à "augmenter les ventes des marques chinoises dans le monde".
  
Ces subventions prennent la forme, selon les Etats-Unis, de prêts préférentiels aux exportateurs, de financement pour la mise au point de nouveaux produits destinés à l'étranger ainsi que d'aides pour les assurances sur les crédits à l'exportation.
  
"Les Etats-Unis sont inquiets non seulement parce que ces mesures semblent contenir des subventions à l'exportation mais aussi parce qu'elles paraissent souligner une politique industrielle protectionniste", indique-t-il encore.
  
La Chine, condamnée sur son régime d'importation de pièces détachées d'automobiles, a perdu cette semaine son premier appel sur le sujet depuis son adhésion à l'OMC face à l'Union européenne, aux Etats-Unis et au Canada.

Première publication : 19/12/2008

COMMENTAIRE(S)