Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tensions entre Grecs et réfugiés sur l’île de Chios

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le plan pour l'islam de France

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : Yellen promet une hausse progressive des taux, les marchés réagissent

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

EUROPE

Les Vingt-Sept s'accordent sur des quotas pour 2009

Dernière modification : 20/12/2008

Les ministres européens de la Pêche ont décidé d'établir de nouveaux quotas de pêche prévoyant notamment une forte hausse des prises de cabillaud en mer du Nord et des baisses du nombre de jours de sortie en mer.

AFP - Les pêcheurs en mer du Nord et Manche étaient mitigés vendredi après l'annonce d'un accord entre les ministres européens de la Pêche sur une forte hausse des prises de cabillaud assortie à des baisses pour d'autres espèces et du nombre de jours de sortie en mer.
  
"On est globalement satisfait parce qu'on a l'impression que pour la première fois la Commission européenne a pris en compte les problèmes sociaux des pêcheurs", a estimé Jacques Bigot, secrétaire national des syndicats CFTC de marins-pêcheurs.
  
M. Bigot s'est également félicité du maintien des quotas de capture de hareng, alors que les pêcheurs craignaient une réduction, et du relèvement des quotas de maquereau en mer du Nord.
  
"Mais on a des motifs d'inquiétude puisque l'accord impose une baisse de 25% de la pression sur la ressource en restreignant le nombre de jours de sortie en mer autorisés", a relevé M. Bigot. Selon lui, les chalutiers en mer du Nord et Manche-est devraient pouvoir sortir 150 jours contre 180 en 2008.
  
Pour Stéphane Pinto, délégué CFDT des fileyeurs boulonnais, "les concessions sont trop faibles pour contenter tous les pêcheurs".
  
"On sait qu'on va dans les années à venir sur d'autres hausses des quotas, avec un niveau d'ici deux ans qui permettrait de pouvoir vivre de la pêche. Autant le faire tout de suite, parce que pendant ce temps les pêcheurs s'appauvrissent", a-t-il expliqué.
  
"On a aussi perdu 20% de quota de soles, soit 400 tonnes, pour une flottille d'une centaine de bateaux de Calais jusqu'à Dieppe-Fécamp. C'est la première fois qu'on perd des quotas de sole depuis des années, et c'est énorme", a-t-il déploré.
  
Les ministres européens de la Pêche ont entériné vendredi, au cours d'une réunion à Bruxelles, une hausse de 30% des quotas de capture de cabillaud, une espèce considérée comme menacée, en mer du Nord, ainsi qu'en Manche Est par rapport à 2008.
  
En contrepartie, des mesures sont prévues pour réduire les rejets de poissons en mer par les pêcheurs, avec notamment des filets et engins de pêche plus sélectifs.
  
Les pêcheurs du nord de la France estiment que le cabillaud est abondant dans leur zone après les restrictions de capture imposées depuis plusieurs années par Bruxelles.

Première publication : 20/12/2008

COMMENTAIRE(S)