Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

Sports

Nancy humilie Marseille, Bordeaux revient derrière Lyon

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 22/12/2008

Nancy a enterré les espoirs marseillais de devenir le dauphin de Lyon avant la trêve avec une victoire 3 à 0. Le Paris Saint-Germain a fait match nul contre Valenciennes (2-2). Bordeaux s'est hissé à la deuxième place en battant Monaco.

AFP - Bordeaux, qui a remonté trois buts pour l'emporter 4-3 à Monaco, a pris avec panache la place de dauphin de Lyon, tandis que le PSG, freiné par Valenciennes (2-2), et Marseille, fessé par Nancy au Vélodrome (3-0), avaient lâché prise, et que Rennes restait sur le podium.
   
Quel final! Monaco-Bordeaux fut la cerise sur la bûche d'une 19e journée de L1 prolifique (33 buts), en ne dissipant le dernier suspense du podium qu'à la 89e minute et le but de la victoire de Cavenaghi, après un doublé de Chamakh. Dire que l'ASM menait 3-0 après 50 minutes de jeu... Les Girondins, vice-champions en titre, restent six mois plus tard dans le sillage immédiat de l'OL, à 3 points.
   
Alors qu'il restait sur quatre matches sans victoire en championnat, l'OL, qui s'était extrait par le haut du suspense dominical avec un but de Benzema (son 10e cette saison) à Caen samedi, passe ainsi la trêve en tête pour la 5e fois de suite.
   
Mais le leadership lyonnais tient autant à cette victoire qu'aux déboires alentour. L'OM a subi sa troisième défaite à domicile et perdu une nouvelle occasion de rester au contact de Lyon. Un doublé de Hadji en cinq minutes puis un but de Dia ont illustré le malaise récurrent de la défense, 15e de L1 avec 24 buts encaissés...
   
Le PSG de son côté n'a pu enchaîner une 6e victoire en sept matches, les Valenciennois revenant deux fois au score. Le club parisien occupe la 4e place, inespérée en début de saison, à cinq points de l'OL.
   
Seule équipe à perturber les quatre membres du "Big Four" français (victoires contre l'OL et le PSG, nuls contre l'OM et les Girondins), Rennes a une nouvelle fois témoigné son refus de la défaite (une seule cette demi-saison en L1) et son abnégation en renversant Lorient (2-1).
   

Pas d'effet Hantz
   
L'autre équipe alléchée par le podium est Lille. Vainqueur 3-1 du Havre, le Losc façon Rudi Garcia a trouvé la bonne formule, entre l'abattage de son entrejeu (Balmont-Mavuba-Cabaye) et l'efficacité de ses meneurs excentrés (neuf buts pour Bastos, sept pour Obraniak) palliant l'absence de De Melo.
   
Bonnes surprises aussi côté Toulouse et Nice, qui se sont neutralisés (2-2). Les deux clubs patinent en cette fin d'année mais bénéficient d'un excellent parcours pour rester en embuscade. Les Aiglons récupéreront bientôt leur buteur Rémy, tandis que celui du Téfécé explose: avec son second doublé consécutif, Gignac culmine en tête du classement des buteurs (12).
   
Le mini-tournant ASSE-AJA a tourné au vert: Saint-Etienne a battu Auxerre (2-0) et porté à quatre points l'écart avec la zone de relégation. Grenoble a brisé sa série de six matches consécutifs sans marquer en battant Le Mans (2-1).
   
En bas de tableau, Nantes a pris un point chez lui de justesse face à Sochaux (1-1). Les Canaris ratent le coche, tandis que les Lionceaux, s'ils ne perdent plus, ne gagnent pas non plus, avec ce cinquième nul consécutif.
   
Un nul, Le Havre, aurait signé pour. Pas d'état de grâce pour le nouvel entraîneur, Frédéric Hantz, nommé jeudi. "Comme je l'ai dit aux joueurs, je ne parlerai pas de résultats jusqu'au 30 mai. Je me concentrerai sur les moyens", a commenté Hantz, estimant que la lanterne rouge devait "montrer davantage de crocs".

Première publication : 21/12/2008

COMMENTAIRE(S)