Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Nouvelles échauffourées dans le centre d'Athènes

Vidéo par Clément MASSE

Dernière modification : 21/12/2008

Quinze jours après la mort de l'adolescent tué par un policier, des affrontements ont de nouveau éclaté entre jeunes et forces de l'ordre à l'issue d'un rassemblement organisé par des étudiants qui occupent l'École Polytechnique.

AFP - Des échauffourées ont eu lieu samedi en fin de soirée aux alentours de l'Ecole Polytechnique, dans le quartier d'Athènes où un adolescent avait été tué par un policier il y a exactement quinze jours, a-t-on appris de source policière.
   
Les affrontements ont éclaté après un rassemblement organisé par les jeunes qui occupent l'Ecole Polytechnique, dans le quartier d'Exarchia, à l'endroit où avait été tué Alexis Grigoropoulos, 15 ans, le 6 décembre.
   
A l'issue de ce rassemblement, qui a réuni des centaines de personnes selon une photographe de l'AFP, des jeunes ont lancé des pierres et des cocktails Molotov contre les forces d'ordre, et ont mis le feu à des poubelles, un scénario qui s'est déroulé à plusieurs reprises dans ce quartier et devant l'Ecole Polytechnique depuis la mort du jeune Alexis.
   
Les forces anti-émeutes, toujours présentes dans le quartier, ont répondu par des tirs de gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes.
   
Quelques heures auparavant, un jeune avait lancé un cocktail Molotov contre un établissement public abritant une société de services interbancaires, à proximité du quartier d'Exarchia. Des pompiers avaient rapidement maîtrisé le feu, qui n'a provoqué que des dégâts mineurs.
   
Les escarmouches entre jeunes et policiers se poursuivent depuis quinze jours à Athènes et dans d'autres villes de Grèce et s'inscrivent dans une série de manifestations inédites et quasi quotidiennes des lycéens et des étudiants, déclenchées après la mort de l'adolescent.
  

Première publication : 21/12/2008

COMMENTAIRE(S)