Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les rebelles tamouls affirment avoir tué 60 soldats

Dernière modification : 21/12/2008

Les Tigres tamouls prétendent avoir tué 60 hommes des forces armées sri-lankaises lors d'une violente offensive menée près de leur capitale politique, Kilinochchi. De son côté, le pouvoir estime que la rébellion a subi de "lourdes pertes".

AFP - Les rebelles tamouls ont affirmé dimanche avoir tué au moins 60 soldats sri-lankais et en avoir blessé 150 autres, dans une violente contre-offensive, à proximité de leur "capitale" politique Kilinochchi.
   
Les Tigres de libération de l'Eelam Tamoul (LTTE) ont affirmé dans un communiqué diffusé sur le site pro-rébellion Tamilnet avoir récupéré les corps de 12 soldats après les combats violents qui se sont produits samedi.
   
Les rebelles n'ont pas donné de bilan des affrontements de leur côté, mais le ministère de la Défense a affirmé que la guérilla avait subi "de lourdes pertes".
   
Les forces armées sri-lankaises tentent depuis des mois de faire tomber la "capitale" politique des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), Kilinochchi.
   
Mardi dernier, au moins 120 rebelles tamouls et 25 soldats sri-lankais avaient été tués, soit l'un des pires bilans depuis des semaines dans la bataille que l'armée gouvernementale mène pour percer les dernières poches de résistance de l'insurrection séparatiste.
   
Les bilans sont invérifiables de sources indépendantes, puisque l'accès au front est interdit aux journalistes et aux travailleurs humanitaires.
   
En lutte depuis 1972, les Tigres tamouls, hindouistes, se battent pour l'indépendance du nord et du nord-est du Sri Lanka, un pays peuplé à 75% de Cinghalais bouddhistes. Environ 70.000 personnes ont été tuées en trois décennies, dont plusieurs milliers depuis le regain de violences de la fin 2005. Cette île de 20 millions d'habitants située au sud de l'Inde ne parvient pas à mettre un terme au plus vieux conflit en Asie, où alternent combats et périodes d'accalmies.
 

Première publication : 21/12/2008

COMMENTAIRE(S)