Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Culture SCIENCES

Toute la musique Warner doit disparaître de YouTube

Dernière modification : 21/12/2008

Suite à une impasse sur un contrat de licence avec YouTube, Warner a demandé que les vidéos de ses artistes soient enlevées du site de partage, y compris celles ne comprenant que des extraits de clips, selon le "Financial Times".

AFP - Le groupe américain Warner Music a demandé au site de partage de vidéos YouTube (Google) de retirer les vidéos de tous ses artistes à la suite d'une impasse financière sur les termes de leur accord de licence, affirme dimanche le Financial Times.
  
Cette décision va affecter potentiellement des millions de vidéos, celles étant la propriété de Warner Music Group tout comme les créations d'internautes intégrant des contenus sous licence.
  
"Nous travaillons activement à trouver une solution avec YouTube qui puisse permettre le retour du contenu de nos artistes sur le site", a indiqué un porte-parole de Warner Music au quotidien économique.
  
"D'ici là, nous ne pouvons tout simplement pas accepter des modalités financières qui ne compensent pas suffisamment les artistes, auteurs, labels et éditeurs pour les contenus qu'ils apportent", a ajouté ce porte-parole.
  
Contacté par l'AFP, Warner Music n'était pas joignable pour commenter ces éléments.
  
Le site YouTube indiquait pour sa part sur son blog que "malgré (ses) efforts constants" pour nouer des accords de licence avec différents labels de musique, "il n'est pas toujours possible de maintenir ces accords. Parfois, nous ne parvenons pas à des conditions financières acceptables et nous devons nous séparer de partenaires prestigieux".
  
"Vous avez ainsi pu remarquer que les contenus musicaux détenus par Warner Music Group ont été bloqués sur le site", a ajouté YouTube, s'adressant à ses usagers, et assurant à ces derniers avoir prévu "quelques options" pour que les vidéos créées par les internautes puissent être préservées.
  
YouTube recommande ainsi aux internautes de puiser dans une base de données de contenus, Audioswap, dont l'usage est autorisé.

Première publication : 21/12/2008

COMMENTAIRE(S)