Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un mois après le début des manifestations la France suspend sa coopération sécuritaire

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le prélèvement à la source : une fausse bonne idée?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique A, artiste exigeant

En savoir plus

FOCUS

Népal : difficile retour sur les bancs de l'école, un mois après le séisme

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Nigeria : accord des distributeurs de carburant sur la fin de la grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi : "Tout va très bien Madame la Marquise"

En savoir plus

DÉBAT

Burundi : l'impossible dialogue entre pouvoir et opposition? (partie 2)

En savoir plus

Amériques

Découverte de neuf corps décapités près d'Acapulco

Dernière modification : 22/12/2008

Neuf corps sans tête ont été découverts dimanche près d'Acapulco. Certaines de ces victimes pourraient être des soldats mobilisés contre des trafiquants de drogue et qui, selon les médiaux locaux, auraient été enlevés samedi.

REUTERS - La police mexicaine a découvert dimanche les corps de neuf hommes décapités dans les environs d'Acapulco et certaines des victimes étaient peut-être des soldats mobilisés contre des trafiquants de drogue.

Les cadavres, qui portaient des traces de tortures, étaient abandonnés le long d'une grande route et les têtes des victimes ont été retrouvées dans un sac de plastique devant un centre commercial, a indiqué à Reuters la police de l'Etat de Guerrero.

Selon des médias locaux, neuf soldats avaient été enlevés samedi après avoir quitté une base militaire proche de la ville de Chilpancingo, au nord d'Acapulco. Un porte-parole de l'armée n'a pu confirmer que les victimes étaient des militaires.

Depuis 2006, le président mexicain Felipe Calderon a déployé des dizaines de milliers de soldats et de policiers fédéraux contre les cartels de trafiquants qui acheminent de la cocaïne et d'autres stupéfiants aux Etats-Unis.

Une note placée dans le sac qui contenait les têtes coupées prévient les autorités que d'autres membres des forces de sécurité subiront le même sort, a rapporté la police régionale. Le chef de celle-ci a déclaré que plusieurs des victimes étaient des soldats, selon le journal Reforma.

L'offensive déclenchée par Calderon contre les cartels a contribué à intensifier les violences liées au trafic de drogue. Plus de 5.300 personnes ont péri cette année de mort violente, soit le double du chiffre enregistré en 2007, selon le ministère de la justice.

Première publication : 22/12/2008

COMMENTAIRE(S)