Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Amériques

Découverte de neuf corps décapités près d'Acapulco

Dernière modification : 22/12/2008

Neuf corps sans tête ont été découverts dimanche près d'Acapulco. Certaines de ces victimes pourraient être des soldats mobilisés contre des trafiquants de drogue et qui, selon les médiaux locaux, auraient été enlevés samedi.

REUTERS - La police mexicaine a découvert dimanche les corps de neuf hommes décapités dans les environs d'Acapulco et certaines des victimes étaient peut-être des soldats mobilisés contre des trafiquants de drogue.

Les cadavres, qui portaient des traces de tortures, étaient abandonnés le long d'une grande route et les têtes des victimes ont été retrouvées dans un sac de plastique devant un centre commercial, a indiqué à Reuters la police de l'Etat de Guerrero.

Selon des médias locaux, neuf soldats avaient été enlevés samedi après avoir quitté une base militaire proche de la ville de Chilpancingo, au nord d'Acapulco. Un porte-parole de l'armée n'a pu confirmer que les victimes étaient des militaires.

Depuis 2006, le président mexicain Felipe Calderon a déployé des dizaines de milliers de soldats et de policiers fédéraux contre les cartels de trafiquants qui acheminent de la cocaïne et d'autres stupéfiants aux Etats-Unis.

Une note placée dans le sac qui contenait les têtes coupées prévient les autorités que d'autres membres des forces de sécurité subiront le même sort, a rapporté la police régionale. Le chef de celle-ci a déclaré que plusieurs des victimes étaient des soldats, selon le journal Reforma.

L'offensive déclenchée par Calderon contre les cartels a contribué à intensifier les violences liées au trafic de drogue. Plus de 5.300 personnes ont péri cette année de mort violente, soit le double du chiffre enregistré en 2007, selon le ministère de la justice.

Première publication : 22/12/2008

COMMENTAIRE(S)