Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Economie

Le Japon enregistre une chute record de ses exportations

Dernière modification : 22/12/2008

En novembre dernier, le Japon a accusé une baisse de 26,7% de ses exportations ainsi qu'un second déficit commercial consécutif. En cause : une chute importante de la demande aux États-Unis, en Europe et en Chine.

Le Japon a subi en novembre un effondrement sans précédent de ses exportations et un deuxième déficit commercial d'affilée, en raison de la dégringolade vertigineuse de la demande aux Etats-Unis, en Europe et même en Chine, a annoncé lundi le ministère des Finances.

La balance commerciale japonaise a exposé en novembre un déficit de 223,42 milliards de yens (1,8 milliard d'euros). Un an plus tôt, elle affichait au contraire un excédent de 784,39 milliards.

Les exportations ont chuté de 26,7% sur un an à 5.326,60 milliards de yens (43,3 milliards d'euros), la plus lourde baisse jamais enregistrée, plombées par un recul marqué de la demande chez les principaux clients du Japon conjuguée à l'appréciation galopante du yen face au dollar et à l'euro.

Les importations ont de leur côté diminué de 14,4% à 5.550,02 milliards (45,1 milliards d'euros), allégées par un recul des achats de pétrole brut à la fois en valeur (-35,2%) et en volume (-17,1%) en raison à la fois de la chute des cours et du ralentissement économique dans l'archipel.

Lse chiffres de novembre sont nettement pires que ceux auxquels s'attendaient les économistes. Ces derniers tablaient en moyenne sur un déficit commercial de seulement 208 milliards de yens, selon un sondage réalisé par le quotidien Nikkei auprès de 23 d'entre eux.

Le Japon avait déjà enregistré un déficit commercial en octobre (63,92 milliards de yens), ainsi qu'en août (324 milliards). Il était auparavant extrêmement rare que la balance commerciale japonaise tombe dans le rouge.

En novembre, les exportations vers les Etats-Unis ont dévissé de 33,8%, ce qui constitue également la pire chute enregistrée depuis que les statistiques existent. Les exportations de voitures vers ce pays ont chuté de 43,4% et celles d'appareils électriques et électroniques de 32,8%.

Les exportations vers l'Union européenne ont dégringolé de 30,8%, le deuxième plus mauvais chiffre de l'histoire, preque aucun secteur d'activité n'étant épargné. Là aussi, les résultats ont été particulièrement désastreux pour l'automobile (-37,2%) et l'électronique (-31,4%).

Les exportations vers le reste de l'Asie, qui avaient jusqu'à récemment plutôt bien résisté, ont subi elles aussi un violent plongeon (-26,7%). Celles vers la Chine ont reculé de 24,5% à cause notamment des produits manufaturés (-12,5%), des produits électroniques (-20,6%) et de la machinerie (-21,4%). Celles vers la Corée du Sud ont fondu de 35,0%.

Même les exportations vers la Russie, qui affichaient une excellente santé ces derniers mois, ont reculé en novembre (-6,7%).

L'économie japonaise, qui dépend lourdement des exportations, est entrée en récession au troisième trimestre 2008. Tant le Fonds monétaire international (FMI) que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) prévoient qu'elle le restera tout au long de l'année 2009.

 

Première publication : 22/12/2008

COMMENTAIRE(S)