Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yemen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

Economie

Le Japon enregistre une chute record de ses exportations

Dernière modification : 22/12/2008

En novembre dernier, le Japon a accusé une baisse de 26,7% de ses exportations ainsi qu'un second déficit commercial consécutif. En cause : une chute importante de la demande aux États-Unis, en Europe et en Chine.

Le Japon a subi en novembre un effondrement sans précédent de ses exportations et un deuxième déficit commercial d'affilée, en raison de la dégringolade vertigineuse de la demande aux Etats-Unis, en Europe et même en Chine, a annoncé lundi le ministère des Finances.

La balance commerciale japonaise a exposé en novembre un déficit de 223,42 milliards de yens (1,8 milliard d'euros). Un an plus tôt, elle affichait au contraire un excédent de 784,39 milliards.

Les exportations ont chuté de 26,7% sur un an à 5.326,60 milliards de yens (43,3 milliards d'euros), la plus lourde baisse jamais enregistrée, plombées par un recul marqué de la demande chez les principaux clients du Japon conjuguée à l'appréciation galopante du yen face au dollar et à l'euro.

Les importations ont de leur côté diminué de 14,4% à 5.550,02 milliards (45,1 milliards d'euros), allégées par un recul des achats de pétrole brut à la fois en valeur (-35,2%) et en volume (-17,1%) en raison à la fois de la chute des cours et du ralentissement économique dans l'archipel.

Lse chiffres de novembre sont nettement pires que ceux auxquels s'attendaient les économistes. Ces derniers tablaient en moyenne sur un déficit commercial de seulement 208 milliards de yens, selon un sondage réalisé par le quotidien Nikkei auprès de 23 d'entre eux.

Le Japon avait déjà enregistré un déficit commercial en octobre (63,92 milliards de yens), ainsi qu'en août (324 milliards). Il était auparavant extrêmement rare que la balance commerciale japonaise tombe dans le rouge.

En novembre, les exportations vers les Etats-Unis ont dévissé de 33,8%, ce qui constitue également la pire chute enregistrée depuis que les statistiques existent. Les exportations de voitures vers ce pays ont chuté de 43,4% et celles d'appareils électriques et électroniques de 32,8%.

Les exportations vers l'Union européenne ont dégringolé de 30,8%, le deuxième plus mauvais chiffre de l'histoire, preque aucun secteur d'activité n'étant épargné. Là aussi, les résultats ont été particulièrement désastreux pour l'automobile (-37,2%) et l'électronique (-31,4%).

Les exportations vers le reste de l'Asie, qui avaient jusqu'à récemment plutôt bien résisté, ont subi elles aussi un violent plongeon (-26,7%). Celles vers la Chine ont reculé de 24,5% à cause notamment des produits manufaturés (-12,5%), des produits électroniques (-20,6%) et de la machinerie (-21,4%). Celles vers la Corée du Sud ont fondu de 35,0%.

Même les exportations vers la Russie, qui affichaient une excellente santé ces derniers mois, ont reculé en novembre (-6,7%).

L'économie japonaise, qui dépend lourdement des exportations, est entrée en récession au troisième trimestre 2008. Tant le Fonds monétaire international (FMI) que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) prévoient qu'elle le restera tout au long de l'année 2009.

 

Première publication : 22/12/2008

COMMENTAIRE(S)