Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le golfe de Porto, un paradis entre terre et mer

En savoir plus

Asie - pacifique

Le seul survivant des commandos affirme être Pakistanais

Dernière modification : 24/12/2008

Selon l'agence de presse indienne PTI, l'unique survivant des commandos des attentats de Bombay, Mohammed Ajmal Amir Iman, a affirmé par écrit être "citoyen pakistanais". Il souhaite donc rencontrer l'ambassadeur du Pakistan.

AFP - Le ministère indien des affaires étrangères a remis lundi à un diplomate pakistanais une lettre de l'unique survivant des commandos ayant commis les attentats de Bombay fin novembre, dans laquelle cet homme affirme être pakistanais, a rapporté l'agence de presse indienne PTI.

Dans cette lettre, Mohammed Ajmal Amir Iman "dit qu'il est citoyen pakistanais et qu'il veut rencontrer le haut commissaire" (ambassadeur) du Pakistan en Inde, a précisé PTI.

Une photocopie de cette lettre a été remise au haut commissaire en exercice M. Afrasiab, selon un responsable du ministère qui avait spécialement convoqué le diplomate pour l'occasion.

Le survivant est en cours d'interrogatoire par la police de Bombay.

Les attentats de la fin novembre avaient fait 172 morts, dont neuf des assaillants, tués par les forces de l'ordre.

Première publication : 22/12/2008

COMMENTAIRE(S)