Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

EUROPE

Elizabeth II appelle ses sujets à lutter pour l'avenir

©

Dernière modification : 25/12/2008

Dans son traditionnel message de Noël, la reine Elizabeth II a insisté sur la nécessité de ne pas "se laisser abattre" par la crise économique. Elle a également rendu hommage aux troupes britanniques en Irak et en Afghanistan.

AFP - La reine Elizabeth II a appelé jeudi ses sujets, lors de son traditionnel message de Noël, à ne pas "se laisser abattre" par la crise économique et à trouver dans les liens familiaux "la force" d'y faire face.
   
"Noël est une période de festivités mais il s'agit cette année d'un moment beaucoup plus sombre. Certaines des choses qui auraient pu nous sembler acquises apparaissent soudainement moins certaines, ce qui bien entendu fait naître un sentiment d'insécurité", a déclaré la reine dans son message de Noël diffusé jeudi après-midi.
   
"Les gens sont atteints par des événements qui trouvent leurs racines à l'autre bout de la planète. Qu'il s'agisse de l'économie internationale ou de violences dans un pays lointain, les effets peuvent profondément s'en faire ressentir chez nous", a ajouté la souveraine, qui s'exprimait depuis la salle de musique du palais de Buckingham, résidence londonienne de la famille royale.
   
Peu après avoir rendu hommage aux soldats tentant de "ramener la paix et la sécurité" en Irak et en Afghanistan, la monarque, âgée de 82 ans, a souligné que, "quand la vie semble difficile, les courageux ne se laissent pas abattre et n'acceptent pas la défaite".
   
"Au contraire, ils sont encore plus résolus dans leur lutte pour un avenir meilleur. Je pense que nous avons beaucoup à apprendre de ce genre de personnes".
   
"Et je crois que ce que beaucoup d'entre nous ont en commun avec eux, c'est que nous puisons notre force et notre sérénité dans notre famille et nos amis", a-t-elle dit, posant debout devant un piano à queue où l'on pouvait apercevoir des portraits du prince Charles, l'héritier du trône qui vient de fêter ses 60 ans.
   
"Le prince Philip (époux de la reine, ndlr) et moi-même pouvons en effet nous féliciter de la bénédiction, du réconfort et du soutien que nous apporte notre famille en cette année spéciale pour notre fils, le prince de Galles", a poursuivi la souveraine, félicitant une nouvelle fois le prétendant au trône pour les nombreuses organisations caritatives dont il s'occupe.
   
Le message royal était accompagné d'un court film inédit datant de 1949 et montrant la souveraine jouant avec le prince Charles à l'âge de un an.
   
Le discours de la reine est regardé par des millions de téléspectateurs dans le monde et en particulier dans les 53 pays du Commonwealth, pour la plupart des anciennes colonies britanniques.
   
La famille royale avait auparavant participé à la traditionnelle messe de Noël tenue dans l'église Ste Marie-Madeleine de Sandringham, résidence de la reine à Norfolk, dans le nord-est de l'Angleterre.
  

 

Première publication : 25/12/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)