Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Asie - pacifique

L'Asie honore la mémoire des victimes du tsunami

Vidéo par Mélissa CHEMAM

Dernière modification : 26/12/2008

Quatre ans après le tsunami qui a coûté la vie à environ 220 000 personnes, l'Indonésie, mais aussi le Sri Lanka et la Thaïlande, commémorent ce triste anniversaire. Une partie des survivants est toujours sans domicile.

AFP - L'Indonésie honorait vendredi la mémoire de ses morts, quatre ans après le tsunami du 26 décembre 2004 qui avait fait plus de 220.000 victimes et ravagé les côtes d'une dizaine de pays dans l'océan Indien.
  
Des milliers de personnes se sont rassemblées dans la ville côtière de Meulaboh, dans la province septentrionale d'Aceh, la plus durement éprouvée avec les quatre cinquièmes des morts recensés et environ 570.000 sinistrés déplacés.
  
Plusieurs séances de prières se sont tenues dans des mosquées ainsi que des cérémonies aux morts dans la capitale provinciale, Banda Aceh.
  
"Je suis venue pour honorer la mémoire de ma mère bien aimée, de mon fils et de mes frères et soeurs qui ont été tués par le tsunami", a témoigné Siriani, une vendeuse de rue âgée de 20 ans.
  
Une cinquantaine de survivants, sans abri après la catastrophe, ont agité des pancartes à l'issue de la cérémonie pour demander des logements en accusant le gouvernement de ne pas s'occuper des rescapés.
  
Un collectif représentant les principaux organismes donateurs de l'aide avait affirmé la semaine dernière à Jakarta que la reconstruction des régions indonésiennes les plus affectées était quasiment achevée et serait poursuivie d'un accompagnement social.
  
Le président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono, a assisté à des exercices d'alerte au tsunami dans le nord de l'île de Sulawesi (Célèbes), selon l'agence Antara.
  
Le tsunami de 2004 déclenché par un séisme géant avait ravagé 800 kilomètres de rivage dans l'archipel indonésien. Il avait également fait quelque 31.000 morts au Sri Lanka, environ 16.000 en Inde alors que la Thaïlande avait officiellement déploré 5.400 disparus.

Première publication : 26/12/2008

COMMENTAIRE(S)