Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Les tirs de roquettes en direction d'Israël se poursuivent

Vidéo par Carlotta RANIERI , Radjaa ABOU DAGGA

Dernière modification : 27/12/2008

Malgré la reprise des livraisons de marchandises vers la bande de Gaza, des roquettes et des obus de mortier ont été tirés en direction du sud d'Israël. Deux fillettes ont trouvé la mort dans le village frontalier de Beit Lahya.

Reuters - Israël a rouvert vendredi ses points de passage avec la bande de Gaza, ce qui a contribué à réduire quelque peu la tension dans la région au lendemain de menaces d'interventions militaires formulées par le Premier ministre Ehud Olmert.


En dépit de la reprise des livraisons de marchandises vers le territoire palestinien contrôlé par le Hamas, une dizaine de roquettes et d'obus de mortier ont toutefois été tirés dans la journée sur Israël.

Une roquette a frappé accidentellement une maison dans le nord de la bande de Gaza, tuant deux soeurs âgées de cinq et 13 ans et en blessant une troisième, selon des sources médicales. Le Hamas a annoncé l'ouverture d'une enquête.

Un porte-parole militaire israélien a déclaré que le poste d'Erez, le principal point de passage pour les personnes, avait été fermé après l'explosion de deux obus de mortier dans le secteur.

L'ouverture des points de passage avait été annoncée jeudi par le ministre israélien de la Défense Ehud Barak, en réponse aux nombreuses requêtes de la communauté internationale.

Ces livraisons pourraient apaiser quelque peu la situation, même si Israël a déjà autorisé par le passé un réapprovisionnement limité du territoire avant de lancer des opérations militaires pour faire cesser les tirs de roquettes.

Des employés palestiniens aux points de passage ont déclaré que du carburant avait été livré à la centrale électrique de Gaza dont les arrêts intermittents provoquent régulièrement des pannes de courant.

Escalade par étapes

Raed Fattouh, coordonnateur palestinien des livraisons, a précisé qu'une centaine de camions chargés de blé, d'aide humanitaire et de marchandises à destination du secteur privé était attendue durant la journée de vendredi, dont un convoi en provenance d'Egypte.


Israël a également autorisé un Palestinien blessé par un tir de roquette cette semaine sur sa maison de Gaza à être admis dans un hôpital israélien pour se faire soigner, ont indiqué des médecins et des officiels.

La bande de Gaza, qui compte 1,5 million d'habitants dont la moitié sont dépendants de l'aide humanitaire, est soumise à un strict blocus israélien depuis que le Hamas s'est emparé du territoire par la force en juin 2007.

L'expiration, vendredi dernier, d'une trêve de six mois entre le mouvement islamiste et l'Etat juif a donné lieu à un regain de violences. Six activistes palestiniens ont été tués dans des raids israéliens et des dizaines de roquettes et d'obus de mortier ont été tirées sur Israël.

Dimanche, le conseil des ministres israélien débattra d'une escalade militaire "par étapes" déjà validée par le cabinet restreint, débutant par des bombardements aériens contre de nombreuses cibles du Hamas, d'après des sources politiques israéliennes.

Israël s'est retiré de la bande de Gaza en 2005 et Ehud Olmert a exclu toute intention d'occuper à nouveau le territoire.

Le Premier ministre israélien a lancé un "appel de dernière minute" sur la chaîne de télévision Al Arabiya, très regardée à Gaza, aux habitants du territoire, qu'il a exhortés à chasser le Hamas du pouvoir en soulignant qu'il n'hésiterait pas à employer la force en cas de poursuite des tirs palestiniens sur Israël.

La ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, s'est rendue jeudi au Caire où elle a rencontré le président égyptien Hosni Moubarak, qui a exhorté les deux parties à la retenue. L'Egypte avait agi comme médiatrice pour la conclusion du cessez-le-feu de juin dernier.  

Première publication : 26/12/2008

COMMENTAIRE(S)