Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

Asie - pacifique

Une marée humaine rend hommage à Benazir Bhutto

Vidéo par Carlotta RANIERI

Dernière modification : 28/12/2008

Au moins 100 000 Pakistanais sont rassemblés autour de la tombe de l'ex-Premier ministre Benazir Bhutto, afin de commémorer le premier anniversaire de sa disparition. Des dizaines de milliers d'autres personnes arrivent par la route.

L'ONU devrait bientôt ouvrir une enquête sur la mort de Benazir Bhutto

 
 

AFP - Plus de 100.000 Pakistanais éplorés étaient rassemblés samedi autour de la tombe de l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto, dans le sud du pays, un an jour pour jour après son assassinat, a constaté un journaliste de l'AFP.

Dès les premières heures de la matinée, une marée humaine, dont certains se frappaient la poitrine pour exprimer leur intense émotion, s'est pressée aux portes des postes de contrôle mis en place à l'entrée du cimetière où se trouve le mausolée de la famille Bhutto, dans le village de Garhi Khuda Bakhsh.

Des dizaines de milliers d'autres continuaient d'arriver par la route, enveloppant les alentours du village d'un nuage de poussière.

Ce flux ininterrompu a conduit les autorités à reporter le début de la cérémonie d'hommage, initialement prévu à 09H00 locales (04H00 GMT).

Le veuf de Mme Bhutto, Asif Ali Zardari, président du Pakistan depuis septembre, et son fils, Bilawal Bhutto Zardari, tous deux coprésidents du Parti du peuple pakistanais (PPP), sont attendus sur place pour mener la procession et présider la cérémonie. Celle-ci doit débuter par une lecture du Coran, le livre saint de l'islam. Il est ensuite prévu que M. Zardari et son Premier ministre, Yousuf Raza Gilani, s'adressent à la foule.

Un énorme dispositif de sécurité était déployé sur place. Selon le PPP, près de 7.000 policiers, éléments des forces paramilitaires, membres du parti et volontaires étaient mobilisés pour protéger M. Zardari, son fils, M. Gilani et les autres dignitaires du PPP, et déjouer d'éventuels attentats.

Benazir Bhutto, 54 ans, a été tuée dans un attentat suicide le 27 décembre 2007 à Rawalpindi, ville jumelle de la capitale Islamabad, alors qu'elle faisait campagne pour les élections législatives, deux mois après son retour d'exil.

Première publication : 27/12/2008

COMMENTAIRE(S)