Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La guerre des Le Pen

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande le saoudien

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un juge de la Cour constitutionnnelle en fuite au 9è jour de contestation dans le pays

En savoir plus

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Handicap : l'Europe à la traîne ?

En savoir plus

Afrique

La LRA accusée du massacre de 45 personnes en RD Congo

Dernière modification : 29/12/2008

Selon l'Ouganda, des membres de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), dirigée par Joseph Kony, ont tué, vendredi, 45 personnes qui avaient trouvé refuge dans une église du nord-est de la République démocratique du Congo.

AFP - L'armée ougandaise a accusé dimanche la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) d'avoir massacré notamment à la machette vendredi 45 personnes réfugiées dans une église dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).
  
"Nous avons été informés que les rebelles (de la LRA) ont tué 45 personnes (...) Ils ont utilisé des machettes et des gourdins", a déclaré à l'AFP le capitaine Chris Magezi, porte-parole de l'opération conjointe en cours des armées d'Ouganda, de RDC et du Sud-Soudan contre la LRA dans l'est de la RDC.
  
Le massacre a eu lieu dans une église catholique située à environ 10 km au sud-est de la localité de Doruma, dans le district du Haut Uele, à l'extrême nord-est de la RDC, selon la même source.
  
Cette localité est située à environ 40 km de la frontière avec le Soudan et environ 80 km de la Centrafrique.
  
L'armée ougandaise avait déjà accusé la LRA d'avoir tué mercredi et jeudi au moins 35 civils dans des localités de RDC et du Sud-Soudan. La LRA avait démenti ces informations.

Première publication : 28/12/2008

COMMENTAIRE(S)