Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE EUROPE

Ehud Barak envisage "favorablement" un cessez-le-feu temporaire

Vidéo par Guillaume AUDA

Dernière modification : 31/12/2008

Ehud Barak, ministre israélien de la Défense, étudie la proposition d'un arrêt des combats pendant 48 heures. Le Quartette appelle à un cessez-le-feu "immédiat" et "pleinement respecté".

Retrouvez les témoignages de nos Observateurs sur l'offensive isréalienne à Gaza.

 

AFP - Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak "envisage favorablement" une proposition de cessez-le-feu de 48 heures dans la bande de Gaza, a indiqué mardi à l'AFP son porte-parole.

Le porte-parole, Moshe Ronen, a dit faire référence à une proposition qui aurait été avancée par le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner d'une trêve pour motifs humanitaires.

Il a souligné qu'une telle perspective de suspension des hostilités "n'empêcherait pas Israël de préparer une offensive terrestre".

Il a indiqué à ce propos que le ministre de la Défense avait obtenu le feu vert à la mobilisation d'un nouveau contingent de 2.500 réservistes.

A Tel-Aviv, le Premier ministre Ehud Olmert, la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni et le ministre de la Défense ont eu une réunion dans la soirée, selon un porte-parole officiel. Selon un haut responsable israélien, ils devaient étudier la question d'un cessez-le-feu à Gaza.

Plus tôt à Paris, où étaient réunis les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne (UE), M. Kouchner, dont le pays assure la présidence de l'UE, avait indiqué que les ministres avaient appelé à un cessez-le-feu "permanent" à Gaza.

"Nous souhaitons un cessez-le-feu, qu'il soit permanent, qu'il soit respecté, avec un accès humanitaire bien sûr parce que les victimes sont nombreuses et il faut s'assurer des secours et puis aussi un retour au processus de paix", avait précisé le ministre.

Mme Livni doit être reçue jeudi après-midi à Paris par le président français Nicolas Sarkozy pour des discussions sur la situation à Gaza, a annoncé mardi la présidence française dans un communiqué.

Plus de 370 Palestiniens, en majorité des membres du Hamas, ont été tués, et plus de 1.700 blessés dans les attaques israéliennes depuis samedi, selon un nouveau bilan des services d'urgence à Gaza.

Des dizaines de civils figurent parmi les morts, dont 39 enfants de moins de 16 ans et 13 femmes.

Côté israélien, les tirs de roquettes et d'obus de mortiers en provenance de la bande de Gaza ont fait depuis samedi quatre morts: trois civils et un soldat. Selon l'armée, pendant cette période, près de 300 roquettes et obus de mortier ont été tirés.

Pour Israël, l'opération "plomb durci", d'une violence inédite depuis l'occupation des territoires palestiniens par Israël en 1967, vise à mettre fin aux tirs de roquettes sur le sud du pays et éliminer leur menace.

Première publication : 30/12/2008

COMMENTAIRE(S)